Les appels à la prudence se multiplient face à la canicule

Les alertes à la canicule et au danger d'incendie se multiplient en Suisse, au moment où le ...
Les appels à la prudence se multiplient face à la canicule

Les appels à la prudence se multiplient face à la canicule

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Les alertes à la canicule et au danger d'incendie se multiplient en Suisse en même temps que le thermomètre monte. Alors que celui-ci pourrait grimper jusqu'à 37 degrés dimanche, plusieurs cantons ont encore lancé vendredi des appels à la prudence.

Les températures ont une nouvelle fois vendredi franchi le cap des 30 degrés en maints endroits du territoire. Après Valais, Vaud et Genève, les cantons de Fribourg et du Jura ont déclenché à leur tour une alerte canicule, en se basant sur Météosuisse et en rappelant les recommandations d'usage à destination de leur population.

La prévention consiste à se protéger de la chaleur, à s'hydrater abondamment et à veiller sur les personnes les plus vulnérables (personnes malades, âgées ou dépendantes, nourrissons et enfants en bas âge), a détaillé le canton du Jura. Globalement, le niveau d'alerte 3 sur une échelle de 5 prévaut un peu partout en Suisse.

Nuit tropicale

Météosuisse considère qu'il y a canicule en cas de température moyenne supérieure à 25° durant trois jours consécutifs ou plus, a répété l'Etat de Fribourg. Les appels à se prémunir de l'impact négatif des températures élevées, nuits tropicales incluses, sont accompagnés d'avertissements pour ce qui concerne les feux en forêts.

Bâle-Ville et Bâle-Campagne conseillent ainsi d'utiliser uniquement des foyers existants et de veiller à éteindre complétement le feu en quittant les lieux. Neuchâtel avait fait de même jeudi, en qualifiant de 'marqué' le danger d'incendie de forêt dans tout le canton.

Alors que le niveau d'alerte 3 en vigueur pour le sud des Alpes prévalait depuis la veille, le canton du Tessin a émis vendredi un communiqué concernant le travail en extérieur. Les autorités conseillent d'éviter de travailler au plus chaud de la journée et, dans la mesure du possible, de demeurer à l'intérieur des bâtiments.

Bétail au frais

La Ville de Zurich a, pour sa part, mis en exergue les problèmes de santé liés aux effets de la canicule, en particulier pour les personnes les plus âgées. En même temps que le thermomètre grimpe de manière précoce pour un mois de juin, selon les experts en météorologie, la pluie se fait rare.

Les agriculteurs, aux premières loges avec la sécheresse, ne laissent désormais paître le bétail que la nuit, histoire de garantir aux vaches de pouvoir se tenir au frais dans les écuries la journée. De leur côté, les récoltes ne sont pas encore en danger, a assuré vendredi l'Union suisse des paysans (USP) à Keystone-ATS.

Record en vue

La situation caniculaire connaîtra son point culminant pour la fin de semaine, avertissent les météorologues, avec une barre de 30 degrés allégrement franchie en de multiples endroits. Le thermomètre pourrait même grimper jusqu'à 37 degrés dimanche. Une température de 30 degrés est anticipée à 1000 mètres d'altitude.

La vague de chaleur devrait s'atténuer à compter de lundi, mais perdurer jusqu'à mardi. Selon SRF Meteo, le record absolu pour un mois de juin en Suisse date du 27 juin 1947, avec 36,9 degrés à Bâle, la cité rhénane constituant un des points les plus bas de Suisse, à un peu plus de 250 mètres.

/ATS
 

Actualités suivantes