Les avalanches ont fait plus de victimes que lors des hivers passés

L'avalanche meurtrière du Grand St-Bernard, qui a fait quatre morts samedi, porte à 25 le nombre ...
Les avalanches ont fait plus de victimes que lors des hivers passés

Les avalanches ont fait plus de victimes que lors des hivers passés

Photo: Keystone

L'avalanche meurtrière du Grand St-Bernard, qui a fait quatre morts samedi, porte à 25 le nombre de victimes d'avalanches en Suisse depuis le début de l'hiver. Ce total dépasse déjà la moyenne annuelle de 22 victimes d'avalanches en Suisse.

La coulée a emporté cinq randonneurs italiens à 13h00 au lieu dit la Combe des Morts. Les cinq personnes se dirigeaient vers l'hospice. Une a été légèrement blessée, les autres ont succombé à leurs blessures après leur arrivée à l'hôpital.

Un sixième membre du groupe n'a pas été emporté par l'avalanche. Les corps des victimes seront rapatriés en Italie dans le courant de la semaine, a indiqué la police valaisanne.

Deux avalanches très meurtrières

Le drame du Grand St-Bernard est le second le plus meurtrier en Suisse cet hiver. A la fin janvier, une coulée avait emporté huit personnes au Piz Vilan, dans les Grisons. Cinq avaient trouvé la mort.

Le nombre élevé de morts est peut-être dû à des périodes de forts dangers d'avalanches qui arrivent au moment des vacances. Le nombre de personnes hors des pistes balisées est plus important, avance Frank Techel, de l'institut pour l'étude de la neige et des avalanches de Davos. Une analyse détaillée des accidents dus aux avalanches sera effectuée après l'hiver une fois que toutes les informations sont disponibles.

Prévention efficace

Le spécialiste relativise pourtant les accidents. Certes la moyenne est dépassée, mais il y a chaque hiver des avalanches qui emportent plusieurs personnes. Il n'est pas possible de parler d'une augmentation.

Le travail de prévention porte ses fruits, estime le spécialiste. Il n'y a plus beaucoup de randonneurs ou de freeriders qui s'aventurent hors des pistes sans DVA, pelle et sonde. Avec l'application 'Whiterisk' pour smartphones, les bulletins d'avalanches sur internet à la radio ou à la télé, le travail de prévention est important.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus