Les cantons exigent un renforcement des mesures contre le coronavirus

Les directeurs cantonaux de la santé exigent un renforcement au niveau national des mesures ...
Les cantons exigent un renforcement des mesures contre le coronavirus

Les cantons exigent un renforcement des mesures contre le coronavirus

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Les directeurs cantonaux de la santé exigent un renforcement au niveau national des mesures contre le coronavirus encore cette semaine. Comme la Confédération, ils estiment que les mesures actuelles ne suffisent pas.

La Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) soutient le tour de vis décidé vendredi par le Conseil fédéral. Mais des pas supplémentaires sont nécessaires pour lutter contre la pandémie, a déclaré son président Lukas Engelberger lundi devant les médias au côté du conseiller fédéral Alain Berset.

Il faut prendre des mesures 'rapides et décisives'. Les chiffres de contamination doivent baisser, a-t-il dit. 'Nous ne pouvons et ne devons pas nous permettre de surcharger la capacité de notre système de santé'. Il faut éviter que ce système n'arrive à saturation et ne s'effondre au début de l'année prochaine.

Il ne s'agit pas uniquement du nombre de malades du Covid-19. 'Nous devons tous, en tant que société, sortir intacts de cette crise', a-t-il dit. Il faut aussi réduire au maximum les dégâts économiques.

Pour une ligne 'efficace'

Dans ce contexte, il faut fixer une ligne efficace et compréhensible par tous pour les prochaines semaines, a souligné le président de la CDS. Il reste encore une semaine avant les vacances de Noël pour améliorer la situation. Une consultation est en cours. Le Conseil fédéral en discutera vendredi lors de sa prochaine séance.

L'objectif est d'essayer de fixer des règles générales qui doivent prévaloir durant les jours de fête, a indiqué Alain Berset. Plusieurs scénarios sont possibles. Ils ne sont pas encore arrêtés.

Pas de confinement complet

Pour M. Engelberger et le conseiller fédéral, il ne s'agit pas d'instaurer un confinement complet, comme on le voit dans certains pays voisins. Il n'est notamment pas question dans le paquet en consultation de fermer les écoles.

L'appel à ne pas respecter les règles est un jeu dangereux, a également prévenu le conseiller fédéral suite à des cas d'ouvertures de boulangeries dimanche, en violation des mesures en vigueur depuis samedi. Cela ne freine pas la pandémie et conduit à des règles plus strictes, alors que les mesures 'visent justement à éviter une fermeture totale.'

Les Boulangers-confiseurs suisses (BCS) ont de leur côté fait part dans un communiqué de leur incompréhension. 'Nos boulangeries ne savaient pas ce qu'elles pouvaient ou ne pouvaient pas vendre dimanche et la situation n'est toujours pas claire.' La BCS attend des clarifications rapides de la part de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

De façon générale, le président de la CDS a dit comprendre les critiques exprimées sur la collaboration entre la Confédération et les cantons. La pandémie évolue vite, pas les institutions. 'Nous nous efforçons d'accélérer les processus', a-t-il toutefois affirmé, en reconnaissant aussi un certain manque de clarté dans la communication ces dernières semaines.

/ATS