Les conseillers fédéraux sur le pont pour le 1er Août

Six des sept conseillers fédéraux s'exprimeront dans la journée à l'occasion de la fête nationale ...
Les conseillers fédéraux sur le pont pour le 1er Août

Les festivités du 1er Août: le suivi en continu

Photo: Keystone/BOTT JEAN-CHRISTOPHE

Le 1er août bat son plein à Vevey. La ville qui accueille la Fête des vignerons s'est transformée en coeur de la Suisse avec la visite du président de la Confédération et des gardes du Vatican sans oublier un show de la patrouille suisse. Le suivi en continu.

Vevey, coeur de la Suisse

'C'est la fête', a lancé jeudi à 14h00 le président de la Confédération. Ueli Maurer a brièvement pris la parole dans l'arène sous un soleil éclatant devant les milliers de spectateurs venus voir le spectacle.

Une double fête, celle du 1er août et celle des vignerons. S'exprimant en français, le président a loué les traditions, les valeurs et les racines de la Suisse, que l'on retrouve dans l'emblématique travail de la vigne.

Cette journée particulière de double fête avait commencé tôt avec un défilé de la Garde suisse du pape à travers les rues de Vevey, suivie à midi par un show aérien de la Patrouille suisse, avec F/A-18 et un avion de Swiss tournoyant au-dessus du lac Léman, bruit et fumigènes compris.

Des milliers de spectateurs ont admiré et applaudi, alors que de nombreux amateurs appréciaient le spectacle dans des dizaines d'embarcations sur le lac. Un feu d'artifice doit terminer en beauté la soirée.

15: 00 - Record de fréquentation au Grütli

Jamais autant de personnes ne s'étaient pressées sur la prairie du Grütli un 1er août avec près de 2200 personnes, selon l'Association des communes suisses (ACS). Pompiers et élus communaux, invités d'honneur, sont venus chanter les vertus du travail de milice.

Des centaines de personnes ont traversé le lac des Quatre-Cantons en bateau depuis Brunnen (SZ) jusqu'au 'berceau de la Confédération suisse'. Les organisateurs ont invité la Fédération suisse des sapeurs-pompiers (FSSP) et l'ACS, présidée par le conseiller aux Etats Hannes Germann (UDC/SH). La première souffle ses 150 bougies, la seconde célèbre cette année l'activité de milice.

Dans son allocution, la conseillère d'Etat uranaise Heidi Z'graggen a souligné la grande importance de la reconnaissance du travail de milice. 'Nous devons certainement discuter de meilleures conditions pour l'activité de milice, comme sa reconnaissance en tant que formation continue ou la rémunération des allègements fiscaux', a souligné l'élue, citée par dans un communiqué de l'ACS.

Quant au conseiller national Laurent Wehrli (PLR/VD), président de la Fédération suisse des sapeurs-pompiers, il a expliqué que le système de milice offre à tous la possibilité de mettre ses propres capacités au profit de l'autre, pour le bien de la société.

Ignazio Cassis fait l'éloge de l'Etivaz

Après s'est rendu dans un fief de l'Emmental à Krauchthal (BE) mercredi soir, et avant de rejoindre Chiasso en soirée, Ignazio Cassis s'est exprimé jeudi matin sur un alpage vaudois du Pays-d'Enhaut, réputé pour son Etivaz. Ignazio Cassis a déclaré que la Suisse doit jouer avec confiance son rôle sur la scène internationale, dans son discours orienté au-delà des frontières helvétiques.

Le chef de la diplomatie a expliqué sa vision de la politique étrangère à l'horizon 2028. 'J'ai demandé à des experts de réfléchir au rôle de la Suisse dans le monde dans dix ans', a-t-il rappelé. Ce rapport suggère une Suisse qui s'impose comme un acteur politique d'influence, tout en gardant sa neutralité. La Suisse jouit d'une grande estime internationale, a expliqué M. Cassis sur l'alpage.

'Vous pouvez être fiers d'avoir inventé le premier fromage suisse qui a obtenu l'Appellation d'origine protégée en 2000', a encore relevé jeudi le chef de la diplomatie suisse lors d'un brunch sur le territoire de Château d'Oex (VD).

Alain Berset encense le compromis et insiste sur la solidarité

Alain Berset a insisté sur l'importance du compromis et de la solidarité lors du son allocution à Yverdon-les-Bains (VD). Ces deux valeurs ont permis à l'Union patronale suisse et aux syndicats de proposer une réforme du deuxième pilier, selon le conseiller fédéral.

'La Suisse s'est construite sur une solide culture du compromis, pas sur un pseudo-dialogue autour de positions maximalistes et têtues', a estimé le ministre de l'intérieur, pour qui solidarité et recherche du compromis nécessitent du courage. Selon le Fribourgeois, la démocratie directe helvétique 'nous rend uniques'. A chaque fois, des compromis issus de longs débats font avancer le pays.

Des évènements 'importants' ont marqué l'année 2018. Le Belfagien relève notamment le projet de réforme du deuxième pilier, le développement d'un soutien pour ceux qui ne retrouvent pas de travail après le chômage et la votation sur le projet de réforme fiscale et de financement de l'AVS.

Brunch à la ferme: 150'000 personnes

Quelque 150'000 hôtes ont participé jeudi au brunch à la ferme du 1er août. Plus de 350 familles paysannes de toute la Suisse avaient préparé le populaire petit-déjeuner paysan pour le plus grand plaisir de leurs invités.

Guy Parmelin, qui a profité du brunch du 1er août un jour plus tôt, est parti en randonnée dans son canton de Vaud natal. Il a participé à un copieux petit-déjeuner dans le domaine viticole de la famille Métroz de Begnins.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus