Les délégués de trois partis réunis en assemblée samedi

Les délégués de trois partis se réunissent samedi en assemblée. Le PLR et l'UDC lorgnent déjà ...
Les délégués de trois partis réunis en assemblée samedi

Les délégués de trois partis réunis en assemblée samedi

Photo: Keystone/ENNIO LEANZA

Les délégués de trois partis se réunissent samedi en assemblée. Le PLR et l'UDC lorgnent déjà sur les élections nationales de 2019. Pour le PEV, les votations du 10 juin seront au centre des discussions.

Réunie à Klosters (GR), l'UDC doit débattre de sa stratégie électorale en vue des Fédérales d'octobre 2019. Le parti national-conservateur entend axer sa campagne sur les thèmes de l'indépendance de la Suisse et de la souveraineté de sa démocratie directe.

Ses délégués doivent aussi renouveler la direction du parti et modifier ses statuts sur fond de succession familiale. Christoph Blocher se retire de sa fonction de responsable de la stratégie du parti. Sa fille Magdalena Martullo-Blocher, conseillère nationale des Grisons, est candidate à la vice-présidence, de même que le conseiller national tessinois Marco Chiesa.

La candidature de l'ancien chef du groupe parlementaire au chambre, Andrian Amstutz est en outre soumise à l'assemblée pour le poste de nouveau responsable de la stratégie. Les conseillers nationaux Marcel Dettling (SZ) et Sandra Sollberger (BL) briguent un poste au sein du bureau élargi de la direction. Outre Christoph Blocher, le Zurichois Walter Frey et le vice-président Oskar Freysinger (VS) quittent eux aussi la direction. Pour sa part, le président Albert Rösti reste en poste.

Débat sur le Nomes au PLR

Pendant ce temps, les délégués du PLR, réunis à Zoug, doivent se pencher sur une question potentiellement épineuse, alors que la question européenne se dessine comme thème central des élections fédérales de 2019.

Un membre du parti a saisi la Commission arbitrale. Il estime que l'appartenance d'un membre du PLR au Nouveau mouvement européen suisse (Nomes) est incompatible avec une appartenance au PLR.

Selon plusieurs médias, le membre du PLR visé par cette plainte est la conseillère nationale bernoise Christa Markwalder. Cette dernière avait présidé le Nomes entre 2006 et 2014.

Le Nomes a pour but une adhésion de la Suisse à l'UE. Le PLR, quant à lui, a rejeté cette option en 2016, défendant à la place la voie bilatérale. Ce faisant, le parti était revenu sur sa décision de 1995 de soutenir une adhésion.

Réélections et mots d'ordre

Les délégués libéraux-radicaux sont également appelés à reconduire leur présidente Petra Gössi ainsi que les vice-présidents pour une période de deux ans. Le thème de la sécurité est aussi au programme avec la présentation d'un radar pour l'année 2018.

Enfin, les délégués saisiront leurs mots d'ordre pour les votations fédérales du 10 juin. Le premier concerne l'initiative 'Monnaie pleine' et le second la nouvelle loi sur les jeux d'argent.

Casinos

Les délégués du Parti évangélique (PEV), réunis à Liestal, se prononceront également sur ces deux objets. L'initiative 'pour une monnaie à l'abri des crises: émission monétaire uniquement par la Banque nationale' demande que seule la Banque nationale puisse émettre de la monnaie.

La nouvelle loi sur les jeux d'argent prévoit que les casinos suisses pourront proposer des jeux d'argent en ligne, alors que les sites étrangers seront bloqués. Le but est de mieux protéger les joueurs et de favoriser les exploitants légaux basés en Suisse. Elle a été attaquée par un référendum par les jeunesses de plusieurs partis.

/ATS
 

Actualités suivantes