Les deux fous de la route condamnés pour homicide par négligence

Le Tribunal correctionnel de Genève a condamné vendredi à 4 ans de prison le chauffard de 26 ...
Les deux fous de la route condamnés pour homicide par négligence

Les deux fous de la route condamnés pour homicide par négligence

Photo: Keystone

Le Tribunal correctionnel de Genève a condamné vendredi à 4 ans de prison le chauffard de 26 ans qui en novembre 2013 avait tué un piéton lors d'un rodéo routier. L'autre conducteur de 22 ans a écopé d'une peine de 3 ans de prison, dont 12 mois ferme.

Les juges ont retenu l'homicide par négligence et ont écarté le meurtre par dol éventuel requis par le Ministère public. Ils ont estimé que le principal prévenu n'a pas tenu pour possible la mort d'une personne, ni ne l'a envisagée. Le procureur Adrian Holloway avait demandé 6 ans de prison à l'encontre des deux chauffards.

Le tribunal a rappelé que la faute de l'accusé, qui a roulé avec une BMW surpuissante à 150 km/h en pleine ville sur un tronçon limité à 50 km/h et qui a fauché mortellement un père de trois enfants et blessé grièvement, a eu une conduite inadmissible et intolérable. Il a brisé à jamais des familles et son mobile était puéril et égoïste.

Rongé par le remord

Sa faute est très grave. Il s'est livré à une course-poursuite en pleine ville à une vitesse extrêmement élevée aux mépris des règles les plus élémentaires de prudence. Les juges ont néanmoins relevé que le prévenu avait bien collaboré et était dévasté par les conséquences de ses actes. Il a exprimé des regrets sincères.

L'autre accusé de 22 ans a, quant à lui, provoqué la course au volant de sa Subaru. Sans lui, le drame ne se serait pas produit. Il a bien freiné avant l'accident, mais c'était pour éviter la BMW. Il s'est aussi rendu coupable d'une omission de porter secours en prenant la fuite, alors qu'il avait assisté à la scène.

Une vraie course

Lors du procès, les deux chauffards avaient prétendu qu'ils n'avaient pas participé à un rodéo. Ils n'ont pas convaincu les juges. Ceux-ci se sont appuyés sur des témoignages et des images des caméras de surveillance pour se forger l'opinion contraire. Les deux voitures roulaient l'une derrière l'autre à 120 km/h.

Les prévenus ont été condamnés à verser à la personne grièvement blessée lors de l'accident la somme de 20'000 francs pour tort moral. Robert Assaël, l'avocat de la partie plaignante, a annoncé qu'il allait faire recours contre le jugement. 'Il n'y a aucune place pour la négligence dans cette affaire'.

Passager reconnu coupable

Le passager de la Subaru, âgé de 21 ans, et qui était la troisième personne assise sur le banc des accusés, a été condamné à une peine pécuniaire avec sursis pour omission de prêter secours. Le Tribunal correctionnel de Genève a estimé que son comportement avait été inadmissible.

Les deux principaux prévenus ont éclaté en sanglots à l'issue de l'audience. Un public nombreux a assisté au prononcé du jugement. La salle était bondée.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus