Les erreurs de médication doivent être évitées

Chaque année, 20'000 séjours hospitaliers sont causés par des problèmes liés aux médicaments ...
Les erreurs de médication doivent être évitées

Les erreurs de médication doivent être évitées

Photo: Keystone

Chaque année, 20'000 séjours hospitaliers sont causés par des problèmes liés aux médicaments. Mauvais dosage, incompatibilité, consommation inadaptée: les conséquences peuvent aller jusqu'à la mort. La Fondation sécurité des patients appelle à limiter les risques.

Les erreurs d'administration sont la cause la plus fréquente d'effets indésirables de médicaments (EIM). Ces derniers sont à l'origine de 5% des admissions à l'hôpital et se soldent par le décès du patient dans environ 2% des cas, indique samedi Sécurité des patients Suisse dans le cadre de la deuxième journée internationale de la sécurité des patients.

Il ne sera jamais possible d'éviter totalement les effets indésirables, constatent les organisateurs. Mais l'objectif est de limiter autant que possible le risque lors de la dispensation de médicaments. La moitié des EIM est due à une erreur de médication.

Hôpitaux, établissements médico-sociaux, pharmacies, centres de réadaptation ainsi que les patients doivent porter une plus grande attention à l'usage des médicaments. Il est important que les patients comprennent pourquoi un médicament est pris et connaissent son mode d'absorption.

Outre les préjudices de santé pour les patients, les erreurs de médication constituent aussi une charge pour le système de santé. D'autres coûts en résultent.

La deuxième journée internationale de la sécurité des patients est organisée conjointement par les organisations allemandes, autrichiennes et suisses oeuvrant dans ce domaine. Elle clôt une semaine d'action qui s'est déroulée notamment dans plusieurs hôpitaux de Suisse.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus