Les espaces de liberté pour les enfants disparaissent

Quatre enfants sur dix n'ont pas la possibilité de jouer librement et sans surveillance dans ...
Les espaces de liberté pour les enfants disparaissent

Les espaces de liberté pour les enfants disparaissent

Photo: Keystone

Quatre enfants sur dix n'ont pas la possibilité de jouer librement et sans surveillance dans leur quartier. Pro Juventute lance une campagne nationale réclamant plus d'espace public pour les enfants.

La fondation se réfère à une étude menée en Allemagne, mais souligne que selon des données empiriques, la situation est la même en Suisse. Or 'lorsque les enfants n’ont nulle part où se défouler et faire leurs propres expériences, cela a de fortes conséquences sur leur développement', écrit-elle mercredi dans un communiqué.

Les espaces de liberté disparaissent, notamment à cause de la densification de l'habitat, de l'augmentation du trafic et d'un besoin croissant de sécurité. 'Le problème est que l’espace public est aujourd’hui fréquemment interdit aux enfants', relève l'organisation pour les enfants et les jeunes.

Dévastateur pour le développement

Les aires de jeux et cours de récréation sont fermées, les enfants n’ont plus le droit de jouer seuls dehors et les plans d’urbanisme communaux ne prennent pas en compte leur besoin. Un état de fait 'particulièrement dramatique pour les enfants issus de familles socialement défavorisées, car ils n’ont généralement pas de jardin où jouer', déplore Pro Juventute.

Or les conséquences néfastes sont nombreuses. D'après Sven Goebel, médecin responsable de la section Espace de liberté et participation chez Pro Juventute, 'un enfant ne peut développer son endurance, son agilité, ses capacités de coordination, de perception et de gestion des conflits, son estime de soi et sa compassion que s’il a la liberté de jouer dehors et faire ses propres expériences'.

En Suisse, un écolier sur cinq serait en surpoids. Et nombreux sont ceux qui ont de la peine à attraper une balle, à tenir en équilibre sur un muret ou à grimper à un arbre. 'Un espace qui se raréfie, voire disparaît dans certains quartiers, peut être dévastateur pour leur développement à bien des égards', avertit Sven Goebel.

Leçons de vie

Avec sa campagne 'Plus d’espace pour nous!', lancée sur la Place fédérale avec 300 enfants par une grande chasse au trésor, Pro Juventute revendique un droit ancré dans l'article 31 de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant: celui de se livrer au jeu. A cette fin, il est impératif de leur réserver une place suffisante dans l'espace public et 'de planifier, concevoir et entretenir ces espaces'.

Les principales leçons de la vie ne sont pas apprises en classe mais dehors, dans la cour de récréation et sur le chemin de l’école, résume le directeur de la fondation Robert Schmuki dans le communiqué de la fondation.

Celle-ci a développé l'application 'Plus d’espace pour toi!' qui incite les enfants à explorer leur environnement. Ils peuvent y enregistrer des lieux sur une carte de la Suisse et les évaluer. L’outil permet ainsi d'esquisser une carte du territoire sur laquelle les enfants, les parents et les gardes d’enfants peuvent trouver des sites accueillants.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes