Les gardes-frontières saisissent des stimulateurs de l'érection

Les gardes-frontière ont découvert à la mi-novembre un trafic illégal de médicaments dans des ...
Les gardes-frontières saisissent des stimulateurs de l'érection

Les gardes-frontières saisissent des stimulateurs de l'érection

Photo: Keystone

Les gardes-frontière ont découvert à la mi-novembre un trafic illégal de médicaments dans des autocars dans le canton de St-Gall. Lors de deux opérations, ils ont mis la main sur 3000 produits servant à stimuler l'érection. Deux personnes sont poursuivies.

La première saisie a eu lieu le 13 novembre lors d'un contrôle de routine effectué au poste frontière de Diepoldsau (SG), a indiqué vendredi Swissmedic dans un communiqué. La fouille a permis de mettre la main sur 1800 produits dans les bagages du chauffeur de bus.

Trois jours plus tard, au même poste frontière, un Serbe de 41 ans voyageant lui aussi en autocar a tenté d'introduire illégalement en Suisse 1400 stimulateurs de l'érection, cachés dans ses bagages. Les comprimés et sachets de gel ont été remis pour analyse à l'Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic.

Les analyses ont révélé que ces comprimés étaient des contrefaçons et qu'ils étaient fortement sous-dosés. Les sachets de gel étaient des imitations en provenance d'Inde. Swissmedic n'a pas trouvé d'indice d'un trafic organisé, a précisé Ruth Mosimann, cheffe de la section Contrôle des médicaments illégaux.

Marchandise détruite

L'Institut a ouvert une procédure administrative payante à l'encontre des deux personnes impliquées. Quant à la marchandise illégale, elle sera détruite une fois cette procédure achevée.

Swissmedic rappelle que quiconque achète ou consomme des médicaments d'origine inconnue prend des risques pour sa santé. La qualité des produits ne peut être garantie que si les médicaments sont achetés auprès de sources suisses contrôlées.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes