Les responsables autonomistes dénoncent une décision politique

'On enterre la démocratie', a lancé le conseiller municipal et militant autonomiste Valentin ...
Les responsables autonomistes dénoncent une décision politique

Les responsables autonomistes dénoncent une décision politique

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Pour les mouvements autonomistes, l'invalidation du vote de Moutier (BE) par le Tribunal administratif bernois est un jugement politique. Ils étudient maintenant l'opportunité de porter le dossier auprès du Tribunal fédéral (TF).

'Le canton de Berne est prêt à tout pour conserver son territoire', a lancé le secrétaire général du Mouvement autonomiste jurassien (MAJ) Pierre-André Comte en appelant les militants autonomistes jurassiens à la 'révolte'. 'Le brigandage politique bernois ne passera pas', a-t-il ajouté.

'La justice bernoise a tranché, ici c'est Berne', a dénoncé sur un ton courroucé Pierre-André Comte dénonçant ce qu'il estime être un coup de force bernois. Pour le MAJ comme pour le comité 'Moutier ville jurassienne', ce jugement va à l'encontre de la démocratie et bafoue la volonté d'une majorité de Prévôtois.

Jugement politique

Directeur de campagne du mouvement 'Moutier ville jurassienne', Laurent Coste a lui aussi dénoncé un jugement qu'il qualifie de politique. 'Le Tribunal administratif bernois aurait pu valider le vote et cela aurait permis à Moutier aller de l'avant'.

Les militants autonomistes estiment que la justice bernoise n'est pas indépendante. Ils placent donc beaucoup d'espoir dans une éventuelle décision du TF. Mais pour le moment aucune décision n'a encore été prise pour porter le dossier à l'instance supérieure. Certains militants estiment toutefois qu'il faut revoter le plus rapidement possible sachant que la procédure au TF peut se révéler longue.

'On enterre la démocratie'

'C'est une décision hautement politique', a estimé le conseiller municipal prévôtois et militant autonomiste Valentin Zuber après avoir pris connaissance de l'annulation du vote de Moutier du 18 juin 2017. 'On enterre la démocratie', a-t-il ajouté.

'On se sent insultés, méprisés', a ajouté le militant autonomiste. 'On s'attendait que des Bernois nous fassent des bernoiseries', a-t-il déclaré devant les locaux du MAJ. Pour Valentin Zuber, la justice bernoise a manqué un rendez-vous avec l'histoire.

Membre du comité 'Moutier ville jurassienne, Valentin Zuber a rappelé que depuis 30 ans les autorités à Moutier sont largement autonomistes. Il a souligné que le Tribunal administratif bernois avait suivi les arguments 'farfelus' de la préfète du Jura bernois.

Au total, cinq recours avaient été déposés par le camp autonomiste contre l'invalidation du vote du 18 juin 2017.

/ATS
 

Actualités suivantes