Les syndicats ont déposé un préavis de grève pour le 10 novembre

Les employés du grand et du petit Etat de Genève seront en grève le 10 novembre. Les membres ...
Les syndicats ont déposé un préavis de grève pour le 10 novembre

Les syndicats ont déposé un préavis de grève pour le 10 novembre

Photo: Keystone

Les employés du grand et du petit Etat de Genève seront en grève le 10 novembre. Les membres du Cartel intersyndical de la fonction publique ont voté un préavis. Objectif: contrer le projet de budget 2016 et ses mesures d'économies.

'Le préavis de grève, reconductible, a été voté à l'unanimité des membres du Cartel', a indiqué son président Marc Simeth mercredi devant les médias. Et de rappeler que le mouvement bénéficie d'un front uni et large. Un comité unitaire avec le Syndicat des services publics (SSP), qui ne fait plus partie du Cartel, a été constitué.

Selon Marc Simeth, les cadres de l'Etat soutiennent aussi le mouvement. 'Cela démontre combien toute la fonction publique est mécontente de ce que le Conseil d'Etat nous propose', a-t-il relevé. La grève doit encore être avalisée par le personnel de l'Etat. Une assemblée se tiendra mardi soir.

Mesures combattues

Sur le fond, les syndicats demandent au gouvernement de revenir sur la réduction de 5% du coût de la fonction publique prévue dans le projet de budget 2016. Quatre mesures structurelles visant à anticiper les pertes de recettes dues à la réforme de la fiscalité des entreprises sont prévues: hausse du temps de travail, gel des embauches, facilitation des licenciements et blocage de l'annuité.

Le Cartel a rencontré à deux reprises le gouvernement. Les positions des uns et des autres n'ont pas bougé. 'Le Conseil d'Etat nous a mis dans la peau de ceux qui doivent apporter des solutions. Ce n'est pas notre rôle. Même si nous avons plein d'idées, nous refusons de le faire dans l'urgence', a expliqué Marc Simeth.

Une nouvelle rencontre aura lieu le 5 novembre. Le Cartel exigera une dernière fois que le gouvernement entre en négociation sur neuf exigences, dont le retrait des mesures d'économies, l'octroi des postes selon les besoins, la levée du bouclier fiscal, l'augmentation des contrôles fiscaux et la création de nouveaux impôts.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes