Les travaux de réparation se poursuivent dans la gare de Bâle

Les travaux de réparation se sont poursuivis vendredi dans la gare de Bâle après le déraillement ...
Les travaux de réparation se poursuivent dans la gare de Bâle

Les travaux de réparation se poursuivent dans la gare de Bâle

Photo: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Les travaux de réparation se sont poursuivis vendredi dans la gare de Bâle après le déraillement mercredi d'un ICE allemand. Le trafic ferroviaire est toujours fortement perturbé. Le trafic normal devrait être rétabli samedi à 13h00.

Des équipes travaillent jour et nuit pour réparer les dégâts aux infrastructures. Un aiguillage doit notamment être entièrement changé. L'aiguillage de rechange est arrivé vendredi à Bâle, ont indiqué les CFF.

Un seul des trois wagons qui ont déraillé mercredi se trouvait encore près du lieu de l'accident vendredi. Les parties du train qui n'ont pas été endommagées se trouvent dans la gare allemande de Bâle.

Trafic toujours perturbé

Les travaux pour réparer les infrastructures endommagées bloquent toujours une partie de la gare de Bâle. Près de la moitié des quais et des voies ne sont pas accessibles aux voyageurs et aux trains. Le trafic ferroviaire est toujours perturbé avec des annulations et des retards. Le retour à la normale est prévu pour samedi à 13h00, ont indiqué vendredi les CFF.

Les causes du déraillement ne sont toujours pas connues. Les dégâts sont estimés à plusieurs millions de francs. Les CFF ne peuvent actuellement pas donner de chiffres plus précis.

Trois wagons hors des rails

Mercredi vers 17h00 , un train ICE de la Deutsche Bahn arrivant de Hambourg a déraillé à la gare de Bâle. Trois wagons ont quitté les rails, mais il n'y a pas eu de blessé. Les 500 passagers ont pu quitter le convoi par les wagons de tête qui étaient déjà à hauteur du quai.

Cet accident rappelle celui qui a bloqué la gare de Lucerne. Le 22 mars, un train Eurocity avec 160 personnes à bord a déraillé. Sept personnes ont été légèrement blessées. Les dégâts ont atteint 11 millions de francs. Les causes du déraillement ne sont toujours pas connues. Le trafic ferroviaire a été perturbé pendant quatre jours et demi.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus