Mgr Joseph Bonnemain a été ordiné évêque de Coire

Joseph Maria Bonnemain dirige désormais le diocèse de Coire. L'ordination du nouvel évêque ...
Mgr Joseph Bonnemain a été ordiné évêque de Coire

Mgr Joseph Bonnemain a été ordiné évêque de Coire

Photo: KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

Joseph Maria Bonnemain dirige désormais le diocèse de Coire. L'ordination du nouvel évêque a eu lieu vendredi après-midi dans la cathédrale du chef-lieu grison en présence d'un nombre limité d'invités en raison de la pandémie.

Ancien évêque de Bâle, le cardinal Kurt Koch a ordiné le nouveau prélat. Il était assisté de Mgr Peter Bürcher, qui assurait l'intérim à la tête de l'évêché de Coire depuis deux ans, et de Mgr Felix Gmür, évêque de Bâle et président de la Conférence des évêques suisses (CES).

Une centaine de personnes seulement ont pu assister à l'ordination qui s'est déroulée à la cathédrale Ste-Marie. Représentantes et représentants des diocèses suisses, des gouvernements du diocèse de Coire, des institutions ecclésiales et des organes des autres Eglises reconnues par l'Etat étaient présents, ainsi qu'une délégation de fidèles catholiques du diocèse.

'Chaque homme et chaque femme est précieux', a déclaré Mgr Bonnemain lors de sa première déclaration épiscopale, prononcée dans les trois langues du diocèse, soit en allemand, en italien et en romanche. Il a présenté sa vision d'un diocèse 'guéri' et a appelé les paroisses à aller davantage vers les fidèles et à les consulter. 'Cherchons l'unité et laissons la diversité se développer', a-t-il poursuivi.

Pour cinq ans au moins

Agé de 72 ans, Mgr Bonnemain succède à Mgr Vitus Huonder qui a quitté ses fonctions en mai 2019. Originaire des Pommerats (JU), il est né le 26 juillet 1948 en Espagne où il a effectué toutes ses écoles jusqu'à la maturité. Il a ensuite étudié la médecine à l'Université de Zurich, puis la philosophie et la théologie à Rome.

Le nouvel évêque a été secrétaire de la commission d'experts de la CES 'abus sexuels dans le contexte ecclésial'. Il doit rester en fonction pendant au moins cinq ans, malgré son âge avancé, avait précisé le pape François il y a un mois. Le Vatican prévoit de passer outre droit canonique qui prévoit qu'un évêque doit présenter sa démission à 75 ans. Le mandat de Mgr Bonnemain sera donc prolongé en été 2023.

Place au dialogue

En novembre dernier, les 22 chanoines du chapitre de la cathédrale de Coire ont rejeté la liste de candidats potentiels présentée par Rome. Le pape a donc finalement nommé lui-même le nouvel évêque.

Depuis des décennies, le diocèse de Coire est tiraillé par des conflits entre milieux conservateurs et progressistes. En raison de la ligne traditionaliste de Mgr Huonder, les catholiques zurichois ont même émis le souhait de constituer leur propre évêché. Le conseil synodal zurichois s'est réjoui de la nomination de Joseph Bonnemain en raison de sa capacité à 'maintenir le dialogue'.

Le calme n'est pas revenu pendant la transition de Mgr Peter Bürcher. Ce dernier a même éjecté en mars 2020 le vicaire général Martin Kopp pour absence de loyauté. M. Kopp avait appelé l'Etat à intervenir dans la succession à la tête de l'évêché. Quelque 3900 personnes ont par la suite remis une pétition pour s'opposer à cette destitution.

Le diocèse de Coire est l'un des six diocèses de l'Eglise catholique en Suisse. Il couvre les cantons des Grisons, de Schwyz, d'Uri, de Glaris, d'Obwald, de Nidwald et de Zurich.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus