Nouvelle organisation de la filière bilingue primaire à Bienne

Bienne change les fondements de l’organisation pédagogique de la filière bilingue primaire ...
Nouvelle organisation de la filière bilingue primaire à Bienne

Nouvelle organisation de la filière bilingue primaire à Bienne

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Bienne change les fondements de l’organisation pédagogique de la filière bilingue primaire, adoptant un modèle unique en Suisse. Dès la rentrée 2020, l'entité sera organisée sur la base d’un système commun aux plans d’études francophone et germanophone.

La décision a été prise début décembre par le Conseil municipal, a indiqué jeudi la Ville de Bienne. La filière bilingue primaire (FiBi) fonctionnera selon le modèle déjà mis en place pour la filière bilingue secondaire. Le concept est le résultat d’un travail mené par la FiBi et le Département des écoles et du sport.

Ouverte en 2010, la FiBi était jusqu’ici une école bilingue organisée pour une moitié (huit classes de l’école enfantine à la 8H) selon le système romand (plan d’études romand – PER) et, pour l’autre, selon le système germanophone (Lehrplan 21 – LP21), précise le communiqué.

Les 16 classes de la FiBi seront organisées désormais selon un unique système s’inspirant des deux plans. Une grille horaire commune a été développée d’entente avec la Direction de l’instruction publique. Le passage à une grille horaire commune va sensiblement renforcer le principe de l’immersion réciproque.

Unique en Suisse

Le changement le plus important réside dans le fait que les branches de français et d’allemand y seront enseignées au même niveau, sans faire de distinction entre langue principale et langue secondaire. La plupart des autres cours seront dispensés quant à eux dans les deux langues.

Des tandems d’enseignants bilingues se partageront la matière dans plusieurs branches (mathématiques, histoire, géographie, sciences). Déjà en vigueur au degré secondaire depuis août 2018, le concept d’enseignement basé sur l’immersion réciproque et conciliant les deux programmes est unique en Suisse.

Les classes de la FiBi ne seront ainsi plus cloisonnées en fonction de la distinction PER ou LP21. Elles formeront un système cohérent offrant une gestion beaucoup plus souple, tant du point de vue pédagogique qu’administratif.

Le nouveau concept introduit aussi une certaine souplesse au niveau des effectifs (21 élèves par classes) pour permettre aux élèves qui en ont besoin d'accomplir une prolongation de cycle. La répartition des élèves selon leur langue maternelle a aussi été légèrement revue.

Priorité

Les classes seront composées d’élèves francophones (environ six), germanophones (six) et allophones (neuf, eux-mêmes répartis de manière équilibrée entre ceux qui sont plutôt proches du français et ceux qui sont plutôt proches de l’allemand). Le concept est soutenu par la Direction de l’instruction publique du canton de Berne.

Bienne est la plus grande ville bilingue de Suisse. Ses autorités ont fait de la promotion du bilinguisme l’une de leurs priorités.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus