Nouvelles dénégations au procès des quatre Irakiens

Le procès des quatre Irakiens suspects d'activités terroristes s'est poursuivi mardi matin ...
Nouvelles dénégations au procès des quatre Irakiens

Nouvelles dénégations au procès des quatre Irakiens

Photo: Keystone

Le procès des quatre Irakiens suspects d'activités terroristes s'est poursuivi mardi matin devant le Tribunal pénal fédéral avec l'interrogatoire du principal accusé. L'homme, qui se déplace en chaise roulante, a continué à réfuter les charges retenues contre lui.

Assisté par un traducteur, cet Irakien âgé de 29 ans est suspecté d'avoir voulu planifier un attentat terroriste. Au deuxième jour de son procès devant la Cour des affaires pénales, il a de nouveau éludé les questions concernant ses échanges avec Abu Hajer, chef présumé d'un groupe lié à l'Etat islamique.

L'accusé a affirmé que son intention était d'alerter l'opinion publique pour rendre compte des conditions de détention qui règnent dans les prisons irakiennes. Il a déclaré que son frère aurait disparu dans ces geôles secrètes.

Identité incertaine

Le prévenu n'est par ailleurs pas parvenu à dissiper les doutes quant à sa réelle identité. Il n'est pas exclu qu'il ait emprunté l'identité de son frère disparu et qu'il comparaisse devant le TPF sous le nom de celui-ci.

Interrogé sur les raisons qui l'avaient incité à utiliser un langage codé lorsqu'il communiquait sur Facebook ou sur Skype, l'accusé a déclaré qu'il n'avait pas été libre d'échanger ouvertement car il s'était senti sous la surveillance permanente 'des Américains'.

Suisses traités de 'chiens'

En ce qui concerne des extraits de l'acte d'accusation où l'on apprend qu'il traite les Suisses de 'chiens', l'accusé a affirmé qu'il s'agissait d'un malentendu.

Il a expliqué qu'il avait vu à la télévision des soldats qui avaient tué des talibans et qu'il avait cru qu'il s'agissait de soldats suisses puisque le reportage avait été diffusé par la télévision alémanique.

L'Irakien a encore précisé qu'il n'était ni pour ni contre les talibans. Le procès se poursuivra mardi après-midi et reprendra mercredi matin. Il se terminera vraisemblablement en fin de semaine. Le verdict tombera le 18 mars prochain.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus