Nuit de la St-Sylvestre relativement calme à Genève

A Genève, la nuit de la St-Sylvestre a été moins agitée que celle de l'an dernier. La police ...
Nuit de la St-Sylvestre relativement calme à Genève

Nuit de la St-Sylvestre relativement calme à Genève

Photo: Keystone

A Genève, la nuit de la St-Sylvestre a été moins agitée que celle de l'an dernier. La police cantonale est intervenue sur une trentaine de conflits, un chiffre en baisse par rapport à 2015. De manière générale, il n'y a pas eu de débordements significatifs en Suisse.

Les polices cantonales ont surtout eu fort à faire dans les centres urbains où les fêtards se sont rassemblés pour passer Nouvel An. Ce sont surtout les disputes, bagarres, plaintes pour le bruit et la consommation excessive d'alcool qui ont occupé les forces de l'ordre.

A Genève, conflits et bagarres ont majoritairement eu lieu entre particuliers ou entre clients et employés d'établissements publics, précise vendredi la police cantonale genevoise dans un communiqué. Sur les routes, quinze accidents ont été signalés. Tous de gravité mineure.

Dans le canton de Fribourg, au moins onze vols ont été commis dans plusieurs localités. Un ou plusieurs individus ont profité de l’absence de leurs propriétaires pour cambrioler appartements et maisons. Aucune interpellation n’a été effectuée. La police ignore encore si ces larcins sont liés. Sur Vaud, aucun incident extraordinaire n'a été signalé, hormis les peccadilles usuelles d'un premier de l'An.

Police attaquée

En Suisse alémanique, le seul événement qui a quelque peu dégénéré s'est produit au centre-ville de Zurich. Vers 01h15, des inconnus ont mis le feu à une cabine téléphonique adossée à un McDonald. Lorsque la police est intervenue, elle s'est retrouvée face à un groupe d'une cinquantaine de personnes.

Lors de la bagarre qui a suivi, les forces de l'ordre se sont fait bombarder de bouteilles, pierres et engins pyrotechniques. Alors qu'elles attendaient des renforts, les activistes ont démoli deux voitures de patrouille.

A Bâle, une manifestation spontanée s'est également formée aux alentours de 22h00. Un groupe de quelque 80 personnes a marché en direction du Petit Bâle laissant derrière lui des traces de spray. Il s'est finalement éparpillé peu après. Sinon, la police a enregistré 118 appels et a décompté 74 interventions. A Berne, la police a reçu près de 200 annonces qui concernaient la plupart du temps des soirées trop arrosées.

Quelques incendies

Au chapitre des incendies, une menuiserie a été complètement détruite par les flammes à Balsthal (SO) durant la nuit de jeudi à vendredi. Les dégâts se chiffrent en millions de francs. Personne n'a été blessé. Une enquête a été ouverte. Malgré la rapide intervention des quelque 200 pompiers, le feu s'est propagé à tout le bâtiment, entièrement construit en bois.

Sinon, seuls des incidents mineurs ont été recensés. A Genève, un immeuble du quartier des Pâquis a dû être évacué vers 04h00 du matin en raison d'un sapin de Noël en flammes. Trois personnes ont été incommodées par la fumée et prises en charge. Les locataires ont pu retourner dans leurs logements après l'intervention des pompiers.

A Zumikon (ZH), c'est une maison familiale qui a été envahie par le feu. Les dégâts se montent à 200'000 francs, mais personne n'a été blessé. Le sinistre est lié à un problème technique, selon la police. A St-Gall, un sapin de Noël s'est aussi embrasé dans un appartement causant pour plus de 100'000 francs de dégâts. Les autres locataires ont pu se mettre à l'abri à temps.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes