Onze candidats briguent un siège à l'exécutif genevois

A Genève, les listes pour le deuxième tour de l'élection au Conseil d'Etat, le 6 mai, sont ...
Onze candidats briguent un siège à l'exécutif genevois

Onze candidats briguent un siège à l'exécutif genevois

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

A Genève, les listes pour le deuxième tour de l'élection au Conseil d'Etat, le 6 mai, sont closes. Onze candidats, répartis sur sept listes, restent dans la course, selon la Chancellerie. Désormais, six fauteuils sont en jeu.

Les partis se sont réunis lundi, au lendemain du premier tour de l'élection. Le retrait des candidats les moins bien placés et les stratégies des comités directeurs ont été rapidement avalisés par leurs membres réunis en assemblées. Après l'élection au premier tour du magistrat PLR Pierre Maudet, six sièges restent à pourvoir.

A droite, l'Entente présente une liste de trois noms dans le but de conserver sa majorité. Il reviendra à la députée PLR Nathalie Fontanet (7e au 1er tour) de sauver le siège du conseiller d'Etat François Longchamp, tandis que les deux magistrats PDC tenteront de se faire réélire. Arrivé 3e dimanche, Serge Dal Busco est bien placé, mais la tâche sera plus difficile pour Luc Barthassat (9e).

Au MCG, la liste ne comporte plus que le nom du conseiller d'Etat Mauro Poggia, 2e dimanche. Quant à Yves Nidegger (13e), il est l'unique candidat de l'UDC.

Quatre à gauche

Du côté de l'Alternative, le PS a décidé de resserrer les rangs avec deux candidats au lieu de trois: la magistrate Anne Emery-Torracinta (5e) et le conseiller administratif de Vernier Thierry Apothéloz (6e). Ils figure sur la liste 'Les socialistes-les Verts' avec l'écologiste sortant Antonio Hodgers (4e).

Troisième membre de l'Alternative, Ensemble à Gauche fait finalement cavalier seul avec la candidature de la députée Jocelyne Haller (14e). La formation avait conditionné sa présence sur une liste commune à l'engagement du PS et des Verts pour une réforme de l'imposition des entreprises fiscalement neutre. Reste que l'extrême gauche appelle à faire barrage à la droite au Conseil d'Etat.

Hors partis

Deux personnes hors partis maintiennent leurs candidatures. Il s'agit de Willy Cretegny (21e), sur la liste 'Prospérité maîtrisée', et de Paul Aymon (27e), sur la liste 'Santé'.

Selon la Chancellerie, ce dernier, né en 1944, est le candidat le plus âgé, et le Vert Antonio Hodgers, 42 ans, est le plus jeune. Trois des onze candidats sont des femmes.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus