Orages et rafales se sont abattus sur une partie de la Suisse

Des violents orages, accompagnés de vents tempétueux soufflant à plus de 100 km/h, ont éclaté ...
Orages et rafales se sont abattus sur une partie de la Suisse

Orages et rafales se sont abattus sur une partie de la Suisse

Photo: Keystone

Des violents orages, accompagnés de vents tempétueux soufflant à plus de 100 km/h, ont éclaté durant la nuit de dimanche à lundi à Neuchâtel, en Valais, dans l'Oberland bernois, dans les Grisons et au Tessin. Le Plateau continue d'étouffer.

Dans la nuit de dimanche à lundi, il a plu dans quelques régions en Suisse: à Neuchâtel, sur les Alpes orientales, sur le Haut-Valais ou au nord du Tessin, a indiqué à l'ats Dean Gill de MétéoSuisse. La pluie est tombée violemment et brièvement. Quelque 3 ml ont été enregistrés dans la région de Neuchâtel et jusqu'à 12 ml au nord du Tessin.

Fraîcheur rapidement évaporée

Après plusieurs jours de canicule, la fraîcheur apportée par la pluie n'a que peu duré. La température est passée en dessous de 18 degrés Celsius pendant les précipitations, mais est ensuite rapidement remontée sous l'effet d'un air chaud et humide.

Il faisait ainsi tôt lundi matin déjà 24 degrés à Genève, Zurich et Bâle et 23 à Berne et Frauenfeld. Grâce au front froid de la nuit, elles devaient osciller entre 32 et 35° en journée contre les 35-38° de dimanche, a poursuivi le spécialiste.

Outre de la pluie, les orages ont également amené des éclairs. MeteoGroupe en a dénombré 24'000 durant la nuit sur la Suisse et les régions frontalières. En Suisse romande, c'est l'arc jurassien qui a été touché. Ces éclairs, des 'intranuageux', n'ont pas forcément touché le sol, car les orages ont éclaté très haut dans le ciel.

Comme dans le désert

Des rafales de vent ont atteint 132 km/ au Piz Martegnas (GR), 104 km/h à Guetsch (UR) et 92 km à Scuol en Basse Engadine. Comme l'air est très sec, la pluie s'évapore en tombant ce qui alourdit l'air et provoque donc des rafales, a relevé Dean Gill. Ce phénomène se produit d'habitude dans les régions désertiques.

Dimanche, le mercure a frôlé les 38 degrés à Genève avec 37,9°. Le record de 37,6° du 20 juillet 2003 a été battu, mais le record absolu reste celui de 28 juillet 1921 avec 38,9°.

Après la légère accalmie de lundi, un nouveau 'coup de chalumeau' est attendu mardi avant un front froid pendant la nuit, accompagné d'orages et de rafales en particulier au Pied du Jura et sur le lac de Neuchâtel.

Mercredi, la Suisse pourrait à nouveau respirer avec des températures qui pourraient chuter d'une dizaine de degrés. Sur le Plateau, elles devraient passer sous la barre des 30°. Pas de chance en Valais qui va rester abonné à des valeurs supérieures à 30°.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus