Ouverture du nouveau procès en appel du tenancier de bar d'Erstfeld

La Cour d'appel du canton d'Uri se penche depuis lundi matin pour la deuxième fois sur le dossier ...
Ouverture du nouveau procès en appel du tenancier de bar d'Erstfeld

Ouverture du nouveau procès en appel du tenancier de bar d'Erstfeld

Photo: Keystone

La Cour d'appel du canton d'Uri se penche depuis lundi matin pour la deuxième fois sur le dossier du gérant de bar d'Erstfeld (UR) accusé de tentative de meurtre sur un client. Le Tribunal fédéral a annulé en décembre dernier le verdict rendu en septembre 2013.

Le Tribunal cantonal avait condamné l'Uranais, aujourd'hui âgé de 47 ans, à 15 ans de prison. Elle l'avait reconnu coupable d'avoir tiré sur un client hollandais devant son bar en janvier 2010 et d'avoir engagé un homme pour tuer sa propre femme en novembre de la même année. Elle avait été touchée par trois balles alors qu'elle rentrait chez elle.

Le prévenu a toujours clamé son innocence et dénonce un complot. Le Tribunal fédéral a annulé le verdict parce qu'une trace d'ADN utilisée comme preuve est mise en doute. Par ailleurs, le principal témoin et victime, le client hollandais, n'avait pas été cité devant les juges.

Affaire médiatique

L'affaire, qui fait couler beaucoup d'encre, est devenue un scandale juridique dans le canton. Les autorités sont intervenues après la révélation que le responsable de l'enquête avait eu un démêlé avec le prévenu et était de ce fait partial. Un procureur spécial a été chargé du dossier.

Dans un entretien accordé à la télévision alémanique, le tueur à gages, qui purge une peine de prison, affirme que le tenancier est innocent. Sa femme et son ami ont voulu le faire emprisonner. Il affirme aussi que les coups de feu ont été tirés par un tiers dont il ne cite pas le nom.

Ce nouveau procès en appel devrait durer plusieurs jours. Le jugement est attendu pour novembre ou décembre.

/ATS


Actualisé le