PDC et PBD veulent tenter un rapprochement

Les délégués du PBD réunis samedi au Weissenstein (SO) ont accepté une révision des statuts ...
PDC et PBD veulent tenter un rapprochement

PDC et PBD veulent tenter un rapprochement

Photo: KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

Les délégués du PBD réunis samedi au Weissenstein (SO) ont accepté une révision des statuts ouvrant la voie à une possible fusion avec le PDC. Les deux entités souhaitent réunir leurs forces et former un nouveau parti du centre.

L'Assemblée du PDC avait lieu ce même jour à Baden (AG) en vue de forger sa stratégie 2025. Le président du PDC, Gerhard Pfister, a appelé les délégués à oser le renouveau, en changeant de nom et en ouvrant le parti.

Selon ses recommandations, le PDC devrait fusionner avec le PBD dans une nouvelle entité appelée 'Le Centre'. 'Nous voulons rester la force politique nationale du centre et nous ouvrir à tous ceux qui partagent nos valeurs', a déclaré Gerhard Pfister. 'Nous avançons ensemble avec pour objectif de rassembler la Suisse'.

Le PDC perd des électeurs depuis des décennies et n'a obtenu que 11% des voix lors des fédérales d'octobre dernier. Or le potentiel électoral d'une formation du centre est de 20%, selon un sondage. Toutefois, le 'C' du Parti démocrate-chrétien (PDC) repousse nombre d'électeurs non catholiques ou peu croyants, argumente Gerhard Pfister.

La nouvelle force politique, pourvue d'un nouveau nom et d'effectifs renforcés, aurait donc de belles perspectives, selon lui. Elle serait notamment à même de reconquérir son deuxième siège au Conseil fédéral, espère-t-on dans les rangs du PDC.

Mots d'ordre en vue des votations

Sur les prochaines votations du 27 septembre, les délégués du PDC et du PBD ont donné des mots d'ordre identiques, en approuvant quatre des cinq objets soumis au peuple. Seule l'initiative dite 'de limitation' est rejetée par les deux partis.

Les délégués ont en revanche recommandé un oui aux avions de combat, au congé paternité et au relèvement des déductions fiscales pour les frais de garde des enfants. Enfin, la loi sur la chasse a également recueilli une majorité d'avis favorables.

Sur l'initiative 'Entreprises responsables - pour protéger l'être humain et l'environnement', qui sera soumise au peuple le 29 novembre, les deux partis divergent. Contrairement au PDC, l'assemblée du PBD prône son approbation.

Les délégués PDC se sont prononcés pour le rejet de l'initiative 'pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre', par 161 voix contre 25. Contrairement à la précédente, cette initiative n'a fait l'objet d'aucun débat.

/ATS
 

Actualités suivantes