Pannes et neige: week-end chaotique à l'aéroport de Genève

Deux pannes techniques, un atterrissage d’urgence, des chutes de neige et deux incendies: l’aéroport ...
Pannes et neige: week-end chaotique à l'aéroport de Genève

Deux pannes techniques, un atterrissage d’urgence, des chutes de neige et deux incendies: l’aéroport de Genève a subi samedi la loi des séries. Ces incidents ont eu de lourdes conséquences pour les voyageurs avec 35 vols annulés, 22 déroutés dans d’autres aéroports ainsi que d’importants retards.

Tout a commencé à l’ouverture de l’aéroport vers 06h00 quand le système de gestion des bagages est tombé en panne, a indiqué dimanche le porte-parole de l’aéroport Bertrand Stämpfli. Les tapis rapidement surchargés ont finalement dû être arrêtés. Les valises ont dû être triées et acheminées à main. Du personnel supplémentaire a été mobilisé.

Le hall était alors noir de monde. Quelques avions sont partis sans bagages. La panne qui est survenue sur la connexion entre Genève et le centre de gestion européen des bagages en Norvège a été résolue vers midi.

Puis la neige

A ce stade, les retards accumulés de 15 minutes à deux heures allaient déjà s’étirer sur toute la journée. C’était sans compter sur la neige qui s’est mise à tomber et la demande d’atterrissage en urgence d’un pilote. Cette demande étant prioritaire, les autres avions ont été mis en attente au-dessus de Genève. Quelques appareils à court de carburant se sont déroutés.

Dérogations

Peu après, soit vers 13h00, le système d'atterrissage aux instruments ILS de Skyguide est tombé en panne pour cause de givrage. En cas de bonne visibilité, les pilotes peuvent tout de même atterrir. Mais samedi, la neige a compliqué les choses.

La piste a été fermée pour la déblayer. La panne de Skyguide a finalement été résolue en 50 minutes. Au final, ces problèmes techniques et ces perturbations ont contraint l’aéroport à dérouter 22 appareils principalement vers Bâle, Zurich et Turin et à annuler 35 vols. Des retards allant jusqu’à 5 heures ont été enregistrés.

L’aéroport a accordé huit dérogations pour des atterrissages et des décollages après l’heure de fermeture. Tout est rentré dans l’ordre dimanche vers 01h00.

Forte affluence

Avec le chassé-croisé des vacances de ski, ce samedi était une très grosse journée avec 69'363 passagers, contre environ 40'000 pour une journée normale.

A ces diverses pannes s’ajoutent encore deux incendies sans gravité. Le moteur d’un escalier roulant a pris feu. Un autre sinistre s’est déclaré en soirée dans un restaurant de l’aéroport.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes