Paul Rechsteiner réélu dans le canton de St-Gall - 12 sièges PS

Avec l'élection de Paul Rechsteiner à St-Gall, Hans Stöckli à Berne et Roberto Zanetti à Soleure ...
Paul Rechsteiner réélu dans le canton de St-Gall - 12 sièges PS

Paul Rechsteiner réélu dans le canton de St-Gall - 12 sièges PS

Photo: Keystone

Avec l'élection de Paul Rechsteiner à St-Gall, Hans Stöckli à Berne et Roberto Zanetti à Soleure dimanche, le PS compte désormais 12 sièges au Conseil des Etats, son meilleur score jamais atteint. Dans l'ensemble, tous les sortants en lice ont été reconduits.

Alors que la bataille s'annonçait serrée dans le canton de St-Gall, Paul Rechsteiner (PS) a largement battu son rival Thomas Müller (UDC). Il le laisse à quelque 20'000 voix, un écart nettement plus important que celui enregistré le 18 octobre.

Le second tour ne s'annonçait toutefois pas de tout repos, après que le PLR cantonal a accordé son soutien au maire de Rorschach et conseiller national. Le président de l'Union syndicale suisse (USS), 63 ans, s'en tire finalement aisément, fort de 58,3% des suffrages, contre 41,2% à son concurrent. Il recomposera son duo avec Karin Keller-Sutter (PLR) à la Chambre des cantons.

Dans le canton de Berne, le scrutin ne réservait aucune surprise. Les sortants Hans Stöckli (PS) et Werner Luginbühl (PBD) ont été largement réélus face au sans-parti Bruno Moser, qui a provoqué ce second tour. Ce dernier a quand même récolté 22'966 suffrages, soit 6,5% des voix, tandis que le duo gagnant caracolait en tête avec près de 170'000 et 160'000 voix.

La Lega pas loin de l'exploit

Au Tessin, la bataille s'est concentrée sur trois hommes. Ce sont finalement les deux sénateurs sortants Filippo Lombardi (PDC) et Fabio Abate (PLR) qui repartent pour un nouveau mandat à Berne.

Ils ont devancé leur principal contradicteur Battista Ghiggia de la Lega qui a longtemps disputé la deuxième place. Les autres candidats, le socialiste Roberto Malacrida et le Vert Sergio Savoia, ont été eux nettement battus.

Pour le canton de Soleure, Roberto Zanetti (PS) a été réélu pour quatre ans et rejoint Pirmin Bischof (PDC) qui a décroché son siège dès le premier tour. Le socialiste a clairement distancé, de 20'000 voix, le conseiller national UDC Walter Wobmann.

Le canton de Lucerne continuera à être représenté par un duo PDC - PLR au Conseil des Etats. Les électeurs ont choisi le sortant Konrad Graber (PDC) et le nouveau venu Damian Müller (PLR). A 31 ans, ce dernier est le benjamin de la Chambre des cantons.

A Obwald, le PLR perd son siège au Conseil des Etats. Son candidat André Windlin s'est incliné face à son adversaire PDC Erich Ettlin, par 54,2% contre 45,8%..

Plus que deux sénateurs à élire

Le Conseil des Etats est bientôt au complet. Les 44 sénateurs déjà élus se répartissent entre 13 PDC, 12 PS, 11 PLR, 5 UDC, un indépendant, un PBD et un Vert. Ne manquent plus que les cantons de Zurich et Argovie qui doivent encore élire chacun un représentant dimanche prochain. Deux sièges PLR sont en jeu, convoités notamment par l'UDC.

Pour le PS, la victoire de ses trois sénateurs sortants dimanche est qualifiée d''historique'. 'Le peuple a souhaité corriger le glissement à droite du Conseil national', écrit le parti dans un communiqué, rappelant que les socialistes ne comptaient que trois élus en 1991.

La formation de gauche a engrangé un siège supplémentaire grâce à la victoire de Daniel Jositsch à Zurich en remplacement de la Vert'libérale Verena Diener. Mais dans l'ensemble, la gauche a aussi perdu un siège la semaine dernière avec la non-réélection de Luc Recordon.

Une fois de plus, les élections de dimanche ont montré combien l'UDC a de la peine à se maintenir en course dans des scrutins majoritaires, relève le politologue Georg Lutz. La différence par rapport à des candidats de gauche est éclatante. Et encore plus dans des cantons à majorité bourgeoise', a-t-il déclaré à l'ats. Pour l'UDC, il est difficile de recueillir des majorités.

/ATS


Actualisé le