Plus de 1500 Afghans ont déposé une demande en Suisse en octobre

Le nombre d'Afghans à déposer une demande d'asile en Suisse a fortement progressé en octobre ...
Plus de 1500 Afghans ont déposé une demande en Suisse en octobre

Plus de 1500 Afghans ont déposé une demande en Suisse en octobre

Photo: Keystone

Le nombre d'Afghans à déposer une demande d'asile en Suisse a fortement progressé en octobre: le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) en a reçu 1533, a indiqué mercredi à l'ats son directeur Mario Gattiker. C'est davantage que durant le trimestre précédent.

Entre juillet et septembre, ils ont été 1373 à demander l'asile.

La Suisse ne fait en principe pas partie des pays qui recueillent le plus d'Afghans, à l'exception de 2011 et 2012. Ces années-là, des combats s'étaient déroulés entre les troupes internationales et les Talibans, poussant la population sur la route de l'exil - jusqu'en Suisse, explique Mario Gattiker.

Effets collatéraux

Ces événements montrent à quel point la migration est liée à la situation régnant dans le pays d'origine. Actuellement, c'est aussi l'annonce par l'Allemagne d'une pratique plus rigoureuse envers les personnes originaires d'Afghanistan qui les incite à tenter leur chance en Suisse.

Pourtant, Berne autorise aussi les renvois vers ce pays du Moyen-Orient. De plus, l'accord de Dublin sera utilisé, annonce le Secrétaire d'Etat.

Le SEM présente une requête d'admission auprès de l'Etat de Dublin responsable lorsqu'il s'avère que le requérant a été en contact avec l'administration. Cette pratique est systématiquement suivie, aussi envers l'Allemagne, précise Mario Gattiker.

Toutefois, chaque cas est soigneusement analysé. 'Ce ne serait pas juste de partir du principe que les citoyens afghans ne sont en général pas en danger. Mais il est également clair que nous renverrons les gens qui ne risquent rien en Afghansistan', a-t-il ajouté.

Faibles chances

Seuls 13% des requérants afghans obtiennent actuellement l'asile en Suisse, soit moins que dans d'autres pays européens. Par le passé, très peu d'entre eux ont été renvoyés.

Le Secrétariat d'Etat aux migrations est lié par les arrêts du Tribunal administratif fédéral. Le faible nombre des requérants a aussi joué un rôle, selon Mario Gattiker.

La Suisse a passé un accord de réadmission avec Kaboul. 'Nous renforçons actuellement la coopération avec les autorités allemandes et avec Frontex avant de développer des synergies dans les renvois', a précisé le Secrétaire d'Etat.

Pas sérieux

Ses services ne donnent pas de nouvelles estimations pour les demandes d'asile en 2015. Le nombre de nouvelles entrées dans les centres fédéraux varie fortement d'un jour à l'autre. Une projection sur cette base ne serait pas sérieuse. Mais il est clair que l'estimation initiale de 29'000 demandes d'asile sera largement dépassée en 2015.

/ATS


Actualisé le