Plus de 750 ONG à Genève, selon une étude de l'UNIGE

La Genève internationale compte plus de 750 organisations non gouvernementales (ONG), selon ...
Plus de 750 ONG à Genève, selon une étude de l'UNIGE

La Genève internationale compte plus de 750 organisations non gouvernementales (ONG), selon une étude de l'Université de Genève. Ce recensement, réalisé pour la première fois, confirme l'importance de la société civile globale sur le territoire genevois.

Lors de la création d'une ONG, son inscription au registre du commerce de Genève n'est pas obligatoire. Dans ce contexte, la Confédération, le canton et la Ville de Genève ont mandaté et cofinancé une étude afin de recenser le nombre de ces organisations déployant des activités à l'international.

L'objectif est de cartographier ces organisations en regard des objectifs du développement durable (ODD) fixés par l'ONU dans l'Agenda 2030 pour le développement durable. Au total, plus de 750 ONG ont été dénombrées, souligne le canton jeudi dans un communiqué.

Plus de 2500 ETP

Les ONG de la Genève internationale emploient 3146 salariés, correspondant à 2543 postes à équivalent temps plein (ETP). La taille des structures varie considérablement d'une ONG à l'autre, certaines employant des dizaines de collaborateurs, d’autres fonctionnant sur une base bénévole.

Entre 2013 et 2017, près de la moitié (47,8%) des ONG recensées dans l'étude ont bénéficié d'un financement de la Confédération, du canton ou encore de la Ville de Genève et des autres communes genevoises. Le plaidoyer, notamment auprès des organes des Nations Unies, représente leur activité principale.

Six pôles

Ces ONG focalisent leurs activités sur six pôles de compétences, chacun étant lié aux ODD. Le pôle le plus représenté au sein de la Genève internationale est celui de la justice, de la paix et des droits humains (ODD n° 6), avec 47,5% des ONG recensées actives dans ce pôle.

Le pôle environnemental interpelle, quant à lui, par sa faible taille (20,7% des ONG). L’environnement est pourtant un pôle de compétences important de par la présence du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et du siège de l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Les ONG présentes à Genève contribuent à faire de la Suisse un lieu de dialogue incontournable. Elles confirment ainsi le rôle de la Genève internationale en tant que plateforme de gouvernance mondiale, où les questions globales peuvent être traitées par une multitude d’acteurs, conclut le communiqué.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus