Première suspicion de cas d'Omicron dans une classe en Valais

Un premier cas suspect du variant Omicron du coronavirus dans une école est en cours d'investigation ...
Première suspicion de cas d'Omicron dans une classe en Valais

Première suspicion de cas d'Omicron dans une classe en Valais

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Un premier cas suspect du variant Omicron du coronavirus dans une école est en cours d'investigation en Valais. Il s'agit d'un élève de 8H dans la commune de Conthey. Deux autres cas dans le Bas-Valais sont également en cours d'investigation.

Les 17 élèves de la classe concernée sont en quarantaine jusqu'au 25 décembre compris, indique samedi le canton du Valais sur son site Internet, information relayée par Le Nouvelliste. Les proches de l'enfant suspecté d'avoir contracté le variant sont aussi en quarantaine. Celle-ci est obligatoire aussi pour les personnes vaccinées, a précisé à Keystone-ATS Nicolas Troillet, médecin cantonal remplaçant.

Toutes ces personnes sont obligées de faire les dix jours de quarantaine. Elles ne peuvent pas l'écourter grâce à un test, a-t-il ajouté.

Deux autres cas dans le Bas-Valais

Concernant l'enfant testé positif, un test complémentaire de séquençage est en cours. Un autre cas de suspicion d'infection à Omicron est aussi en cours de séquençage dans le Bas-Valais, dans la région de St-Maurice, a poursuivi M. Troillet. Il s'agit d'un élève d'une classe de 1-2H. La procédure est la même: ses camarades de classe et ses proches sont en quarantaine.

Un deuxième élève a été testé positif dans cette classe mais on ne sait pas encore s'il s'agit d'un cas d'Omicron, a expliqué le médecin cantonal remplaçant. Ces deux cas suspects dans le Bas-Valais ont été détectés cette fin de semaine.

On s'attend à ce qu'il y ait toujours plus d'infections à Omicron, a poursuivi Nicolas Troillet. Il attend par ailleurs les recommandations de l'Office fédéral de la santé publique concernant les procédures à suivre, qui divergent actuellement s'il s'agit d'un cas d'Omicron ou non.

Stabilisation

De manière générale, la situation dans les écoles valaisannes semble se stabiliser, a écrit le canton. Dans les écoles obligatoires, un total de 463 élèves infectés a été enregistré durant la semaine écoulée, ce qui représente une diminution de 7% par rapport à la semaine précédente. La baisse est plus marquée dans le Haut-Valais avec un total de 71 cas, soit une diminution de 28%.

Une augmentation est en revanche constatée dans le secondaire II. Cinquante-cinq cas ont été comptabilisés, contre 27 la semaine dernière.

/ATS
 

Actualités suivantes