Quadruple meurtre de Rupperswil (AG): 100'000 francs de récompense

Deux mois après le quadruple meurtre de Rupperswil (AG), l'enquête piétine toujours, malgré ...
Quadruple meurtre de Rupperswil (AG): 100'000 francs de récompense

Quadruple meurtre de Rupperswil (AG): 100'000 francs de récompense

Photo: Keystone

Deux mois après le quadruple meurtre de Rupperswil (AG), l'enquête piétine toujours, malgré les empreintes relevées sur place. Les autorités ont fixé à 100'000 francs la récompense pour les informations permettant d'arrêter les criminels. Du jamais-vu en Suisse.

Le crime commis le 21 décembre est l'un des plus lourds commis ces dernières décennies en Argovie, a rappelé jeudi le procureur général Philipp Umbricht face aux médias réunis à Schafisheim (AG), justifiant ainsi le montant de cette récompense record. Une femme de 48 ans, ses deux fils de 13 et 19 ans ainsi que la petite amie de l'aîné, âgée de 21 ans y ont trouvé la mort de manière sordide.

Les indices signalés par la population resteront anonymes, a tenu à souligner le procureur général argovien, conscient que ce quadruple meurtre, dont le motif reste inconnu, avait effrayé la population. Quant au chef de la police criminelle Markus Gisin, il s'est déclaré 'optimiste' face au défi de retrouver les coupables.

250 signalements, 110 interrogatoires

Jusqu'à présent, la population a signalé 250 éléments d'indice potentiel. Ces derniers et les 110 interrogatoires des proches et des connaissances des victimes n'ont toutefois conduit à aucun suspect pour l'instant.

Six personnes ont mis à disposition les images de la minicaméra (dashcam) placée à bord de leurs voitures respectives. Les enquêteurs ont en outre saisi cinq terabytes de matériel vidéo des caméras de surveillance placées dans la région de Rupperswil. Le travail de visionnage est encore en cours.

Jamais la police criminelle argovienne n'a mobilisé autant d'enquêteurs sur un seul cas, a précisé son commandant. 'La commission extraordinaire d'enquête travaille 24 heures sur 24, 7 jours sur 7', a-t-il ajouté. Elle compte 40 collaborateurs, auxquels s'ajoutent des experts et profileurs du reste de la Suisse et d'Allemagne.

Gros montant retiré avant le meurtre

Le 21 décembre dernier, la mère de famille est allée retirer 9850 francs et 1000 euros avant de rentrer à nouveau à la maison. Les retraits ont été effectués à 09h50 à un bancomat à Rupperswil, puis à 10h10 dans une banque à Wildegg (AG).

Vers 11h20, un voisin alertait les pompiers en raison du dégagement de fumée provenant de la maison des victimes. Les auteurs du crime avaient manifestement bouté le feu pour éliminer leurs empreintes. Les pompiers ont alors découvert les corps sans vie des quatre victimes, tuées à l'arme blanche. Elles avaient été ligotées avec des serre-câbles et des bandes adhésives.

Des empreintes digitales et des traces d'ADN n'ont pu être relevées qu'avec difficulté sur les lieux, en raison des dégâts provoqués par l'incendie. Elles appartiennent 'très probablement' aux auteurs du crime, estime le procureur général. Confrontées à plusieurs banques de données suisses et étrangères, ces empreintes n'ont pourtant conduit à aucun suspect. Ce travail se poursuit.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes