Zika: « une urgence de santé de portée mondiale »

Le virus Zika, transmis par des moustiques, constitue 'une urgence de santé publique de portée ...
Zika: « une urgence de santé de portée mondiale »

Zika:

Photo: Keystone

Le virus Zika, transmis par des moustiques, constitue 'une urgence de santé publique de portée internationale', a déclaré lundi à Genève l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce qualificatif devrait accélérer l'action internationale.

Cette décision d'urgence a été recommandée dans la journée par un comité d'experts indépendants. Outre l'accélération des moyens mis à disposition, la recherche scientifique devrait être favorisée. L'OMS a cependant estimé que la maladie ne justifiait pas dans l'immédiat que soient imposées des restrictions de voyage ou de commerce.

Avec cette prise de position, l'agence de l'ONU paraît aussi soucieuse de faire oublier les critiques liées à sa réponse qui avait été jugée trop faible par beaucoup face à la récente épidémie d'Ebola en Afrique.

Le Brésil a sonné l'alarme

Le Brésil, zone dans le monde la plus touchée par le Zika, a sonné l'alarme en octobre, lors de l'apparition d'un nombre inhabituellement élevé dans le nord-est du pays de cas de microcéphalie. Il s'agit d'une malformation congénitale dont souffrent les enfants nés avec une tête et cerveau anormalement petits.

Depuis, ont été enregistrés 270 cas confirmés de microcéphalie et 3448 cas suspects. En 2014, on a dénombré 147 bébés souffrant de cette malformation.

Eviter de tomber enceinte

La Colombie, le Salvador, l'Equateur, le Brésil, la Jamaïque et Porto Rico ont d'ores et déjà recommandé aux femmes d'éviter toute grossesse tant que l'épidémie de Zika n'est pas sous contrôle. En Colombie, plus de 20'000 cas d'infections ont été enregistrés depuis début octobre, selon les autorités du pays.

En Europe et en Amérique du Nord, des dizaines de cas d'infection par le Zika ont été signalés parmi les personnes revenant de vacances ou de voyages d'affaires dans les pays touchés.

Pas de remède

Le Zika se transmet par une piqûre de moustique du genre Aedes aegypti ou Aedes albopictus (moustique tigre). Il n'existe aucun traitement. Et selon l'OMS, la mise au point d'un vaccin devrait prendre plus d'un an.

/ATS


Actualisé le