Revue de presse de ce dimanche 21 août 2016

La question des réfugiés est particulièrement thématisée dans la presse dominicale. Et ce qu'ils ...
Revue de presse de ce dimanche 21 août 2016

Revue de presse de ce dimanche 21 août 2016

Photo: Keystone

La question des réfugiés est particulièrement thématisée dans la presse dominicale. Et ce qu'ils soient bloqués à Côme (I) ou qu'ils parviennent en Allemagne.

SonntagsZeitung: Le président du PS Christian Levrat exige des mesures immédiates en regard de la situation tendue des réfugiés au Tessin, lors d'un entretien avec le journal alémanique SonntagsZeitung. Un médiateur doit être dépêché à la frontière pour prendre les plaintes des réfugiés et examiner la pratique des autorités. Si les nouveaux venus sont simplement renvoyés en Italie, la situation dans la ville transalpine de Côme pourrait se développer comme celle de Calais en France. 'Ce serait inacceptable, si des milliers de réfugiés devaient passer l'hiver aux portes de la Suisse'.

NZZ am Sonntag: L'Allemagne renforce apparemment sa présence le long de la frontière qu'elle partage avec la Suisse. Ces dernières semaines, les administrations allemandes ont affecté environ 90 garde-frontières et 40 policiers de plus sur ce tronçon, relève la NZZ am Sonntag, citant le conseiller fédéral Ueli Maurer. La raison de ce renforcement est liée à la crainte que la Suisse ne devienne un pays de transit pour les réfugiés. Selon la police fédérale allemande, 3385 personnes sont arrivées illégalement en Allemagne par les terres helvétiques, soit 40 % de plus que l'an passé. Depuis que la route des Balkans est partiellement fermée, passer par la Suisse est apparu comme une solution.

Le Matin Dimanche: A l'autre bout de la Suisse, là où le pays touche l'Italie, les gardes-frontières helvétiques ont aussi augmenté leurs effectifs à la gare de Chiasso (TI). Ceux-ci ne communiquent pas leur nombre pour des raisons stratégiques. Le Matin Dimanche évalue toutefois leur contingent à une quarantaine après l'arrivée de renforts alémaniques. Ils doivent gérer les 1800 arrivées hebdomadaires. Parmi les 1767 arrivées lors de la deuxième semaine d'août, 1184 ont abouti à un renvoi en Italie. L'Organisation suisse d'aide aux réfugiés s'inquiète de la manière dont les migrants sont refoulés. Au département fédéral des Finances (DFF), en charge de l'Administration des douanes, on parle d'une 'meilleure collaboration de l'Italie', qui accepte de reprendre ceux qui ne veulent pas demander l'asile en Suisse, détaille le journal.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Les parents d'élèves sont toujours plus nombreux à déposer des recours auprès des autorités cantonales. Presque tous les cantons romands constatent une hausse régulière au niveau de l'école obligatoire, rapporte Le Matin Dimanche. Pour pallier la tendance, Fribourg a décidé cette année d'interdire la possibilité de recourir contre certaines décisions. Les directeurs romands saluent ce choix qui 'clarifie les relations école-famille'. Neuchâtel, de son côté, s'attaque aux porte-monnaie et fait payer une avance sur frais de 660 francs depuis 2003. La mesure, qu'appliquent aussi certains cantons alémaniques, semble fonctionner: Neuchâtel affirme n'avoir pas constaté de hausse du nombre de recours.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: La présence de Swiss à l'aéoroport de Genève est remise en question. Le groupe allemand Lufthansa qui contrôle la compagnie aérienne examine si Eurowings, sa filiale autrichienne bas prix, ne pourrait pas mieux desservir Cointrin. L'information a été publiée par Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung, qui citent un procès-verbal d'une séance de Swiss envoyée à ses employés et dont les hebdomadaires ont obtenu une copie. 'Malgré de notables efforts, l'objectif d'être rentable sur les vols courts n'a pas été atteint', note le texte. Eurowings a donc été mandaté pour développer un scénario commercial. Swiss dessert la ville du bout du lac depuis 2012.

SonntagsZeitung: Le système de santé suisse n'est que médiocre en comparaison avec d'autres pays industriels. Telle est la conclusion d'une étude non publiée, menée par le surveillant des Prix Stefan Meierhans, rapporte le journal alémanique SonntagsZeitung. Parmi les raisons qui participent à ce résultat figurent notamment les fausses planifications hospitalières ainsi que la prise en charge déficientes des patients. Ainsi des hôpitaux entreprendraient des interventions alors qu'il leur manque le savoir-faire, en raison du peu de cas traités. Stefan Meierhans n'a pas commenté.

Le Matin Dimanche: Dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, les fruits et légumes moches ont la cote. La Coop vend chaque jour deux millions de tonnes de ces disgracieux produits, indique Le Matin Dimanche. Si le grand distributeur helvétique a créé sa propre marque - Ünique - en 2013, d'autres comme Migros, Manor, Lidl ou Aldi écoulent ces articles atypiques via leur offre de produits bio de proximité. Chez Coop, la demande de ces pièces uniques est en hausse, de quoi y voir un pas vers la prise de conscience du gaspillage alimentaire ou alors simplement le besoin d'acheter des fruits et légumes meilleur marché, conclut l'hebdomadaire romand.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes