Revue de presse du dimanche 13 décembre 2015

La menace terroriste planant sur Genève et les opérations policières, les suites de l'entrée ...
Revue de presse du dimanche 13 décembre 2015

Revue de presse du dimanche 13 décembre 2015

Photo: Keystone

La menace terroriste planant sur Genève et les opérations policières, les suites de l'entrée de Guy Parmelin au gouvernement et la présidence des Verts figurent parmi les principaux thèmes abordés par la presse dominicale. En voici les principaux titres:

Le Matin Dimanche/Schweiz am Sonntag: Après quatre ans à la coprésidence des Verts, Adèle Thorens quitte ses fonctions. 'Désormais, mon souhait est de me concentrer sur les dossiers', souligne la conseillère nationale vaudoise dans les colonnes du Matin Dimanche. Autre raison de ce départ, la volonté d'avoir davantage de temps à disposition pour son rôle de mère. Adèle Thorens 'ne rentre pas à la maison' pour autant: 'je suis candidate à la vice-présidence du groupe parlementaire fédéral', annonce-t-elle. L'autre co-présidente des Verts, la Bernoise Regula Rytz, indique elle 'se mettre à disposition pour un nouveau mandat', selon des propos rapportés par la Schweiz am Sonntag. Elle affirme à l'hebdomadaire qu'elle sera vraisemblablement seule à la présidence.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: C'est un coup de chance qui est à l'origine de l'interpellation vendredi à Genève de deux Syriens soupçonnés de terrorisme. Ces derniers, qui dorment désormais en prison, ont en effet crevé le pneu de leur voiture sur la route de Thonon, direction le centre-ville, indique Le Matin Dimanche. Alertés par cette situation, les gendarmes les ont contrôlés avant de les arrêter, leur véhicule contenant des traces d’explosifs. Ils sont aujourd'hui poursuivis pour 'soupçons de fabriquer, dissimuler et transporter des explosifs ou des gaz toxiques' et pour soupçons d'appartenir aux groupes Etat islamique ou Al-Qaïda. Mais ils n'ont pas de liens avec les quatre personnes recherchées depuis mercredi à Genève. Police et justice continuent leurs recherches.

Le Matin Dimanche: Les alertes au colis suspect se multiplient à l'aéroport de Genève. Un voyageur nippon en a fait les frais. Juste avant de décoller pour son voyage de retour au pays, il a oublié, vendredi, deux fois de suite ses bagages. La deuxième fois, le service de déminage genevois, le Nedex (Neutralisation, Enlèvement, Détection, Engins, Explosifs), a fait exploser son sac à dos. Les autorités comprennent, au vu de l'actualité de ces derniers jours à Genève, que ces alertes fassent la une des médias. 'Mais elles ne sont pas extraordinaires', précise au Matin Dimanche Silvain Guillaume-Gentil, porte-parole de la police genevoise. Il y a des alertes tout au long de l'année, 'une quarantaine en moyenne'. Rien que vendredi, le Nedex est intervenu trois fois. Samedi matin encore, le service de déminage est intervenu une nouvelle fois.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Tous ceux qui favoriseraient l'enrichissement de l'Etat islamique (EI) sont pointés du doigt. Et à mesure que la pression monte, les traders suisses se recroquevillent sur leur chaise. La Suisse abrite les plus grandes sociétés actives dans le négoce pétrolier, dont la plupart basées à Genève. Des documents obtenus par Le Matin Dimanche confirment que plusieurs grands groupes helvétiques exportent de l'or noir depuis la Turquie, pays soupçonné d'aider l'EI à s'enrichir en acheminant ses barils. Le pétrole de l'EI se trouve-t-il dans les barils achetés par des groupes suisses? Selon plusieurs experts en financement du terrorisme, le risque est grand, car par définition, l'or noir est une matière fongible, donc intraçable. Les sociétés de négoce, elles, assurent que le fuel financé n'a aucun lien avec l'EI.

SonntagsZeitung: Le chef du Département genevois de la sécurité et de l'économie (DSE) Pierre Maudet défend la manière dont Genève a répondu à la menace terroriste. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a critiqué dans plusieurs médias le fait que Genève ait agi de manière indépendante. 'Cette critique n'est pas sérieuse', assure cependant le conseiller d'Etat, interrogé par la SonntagsZeitung. Le MPC a donné 'son feu vert' pour la réponse à la menace et autorisé le contenu et la diffusion du communiqué sur l'alerte. Autre critique formulée à l'égard des autorités genevoises: une photo liée aux recherches a atterri dans certains médias. 'Pour rechercher les suspects, l'image doit être transférée aux policiers, ce qui augmente le risque qu'il y ait une fuite dans la presse', explique M. Maudet.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Pour clore le sommet de Paris sur le climat, le WWF Suisse a eu l'idée de mesurer la performance des détaillants suisses en matière de lutte contre le réchauffement de l'atmosphère, relève Le Matin Dimanche. Mise au point par l'agence Inrate, cette évaluation montre que les géants Coop et Migros sont en tête pour l'engagement environnemental. Les magasins les moins bien classés sont PAM et Proxi, aux mains de l'alémanique Volg. Ce rating compare les 13 principaux distributeurs d'alimentation de gros et de détail (chiffre d'affaires) avec une firme fictive au modèle d'affaires axé sur la préservation des ressources et un réchauffement de maximum 2°C. Parmi les critères examinés, le système de gestion, les investissements, les produits et les fournisseurs.

Le Matin Dimanche/NZZ am Sonntag: Le MassChallenge américain, avec tout son réseau et sa force de frappe mondiale, débarque en Suisse. Cet acteur majeur à but non lucratif révèle dans Le Matin Dimanche son implantation pour février, avec un but clair: agir comme un catalyseur des start-up suisses et européennes. Et cette structure, basée à Boston, en a les moyens. Créée en 2009 par John Harthorne et Akhil Nigam, elle a aux Etats-Unis déjà permis à 835 jeunes pousses innovantes de prendre leur envol. Ces dernières ont ainsi pu lever 1,1 milliard de dollars de fonds, génèrent à ce jour 523 millions de dollars de chiffre d'affaires et ont créé plus de 6500 emplois. Un modèle que le MassChallenge, qui s'appuiera sur le dynamisme de l'arc lémanique, va reproduire en Suisse, après l'avoir fait avec succès en Grande-Bretagne et Israël.

Zentralschweiz/Ostschweiz am Sonntag: Après l'entrée au Conseil fédéral de Guy Parmelin, Toni Brunner espère une poussée de son parti en Suisse romande. Interrogé par les journaux dominicaux Zentralschweiz/Ostschweiz am Sonntag, le président de l'UDC s'attend à ce que le nombre d'électeurs y progresse de 4%. Avec Guy Parmelin, ce 'père de la patrie', l'UDC sera perçue pour la première fois comme un parti qui porte la nation, affirme M. Brunner. Le Vaudois 'a un véritable potentiel pour rallier les sympathies'. Les autres partis ont élu M. Parmelin parce qu'il correspond au mieux au système collégial comme entendu par le Parlement, explique le Saint-Gallois. 'Ils n'ont remarqué qu'après coup que les portes de la Suisse romande se sont ouvertes toutes grandes à l'UDC.'

SonntagsBlick: UBS Suisse paiera l'an prochain environ un demi-milliard de francs d'impôts en tout, indique son patron Lukas Gähwiler dans le SonntagsBlick. Pour ce qui est de cette année, l'établissement versera 'un montant à trois chiffres en millions'. UBS Suisse a été fondée en juin 2015. Depuis les pertes massives liées à la crise financière, le géant bancaire ne payait plus d'impôts. Lukas Gähwiler assure que la banque 'se réjouit' d'en payer à nouveau.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus