Revue de presse du dimanche 17 janvier 2016

Les notes de frais non remboursés, les premières décisions du conseiller fédéral Guy Parmelin ...
Revue de presse du dimanche 17 janvier 2016

Revue de presse du dimanche 17 janvier 2016

Photo: Keystone

Les notes de frais non remboursés, les premières décisions du conseiller fédéral Guy Parmelin et les conséquences de l'acceptation de l'initiative de l'UDC sur l'immigration figurent parmi les principaux thèmes abordés par la presse dominicale. En voici les titres:

Le Matin Dimanche: Un salarié suisse sur trois ne remplit pas les formulaires de notes de frais, car elles sont trop complexes, estime Le Matin Dimanche à partir d'une enquête internationale. Les Suisses renonceraient ainsi à 255 millions de francs par année, soit en moyenne à 255 francs par personne. Dans l'enquête internationale, qui portait sur neuf pays industrialisés, dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l'Allemagne, la somme atteint quinze milliards de francs.

Schweiz am Sonntag: Le nouveau conseiller fédéral UDC, Guy Parmelin, a dû traiter une affaire controversée de conflit d'intérêts avant sa participation à sa première séance du Conseil fédéral, affirme Schweiz am Sonntag. Le Vaudois a retiré la candidature proposée pour le poste de commandant de la brigade d'infanterie 5, car l'homme est associé à un bureau d'ingénieurs qui a de nombreux contrats avec la Confédération. Il n'était pas prévu qu'il se retire complètement de la société. La nomination avait été proparée alors que Ueli Maurer dirigeait encore le département, souligne le journal. Le département de la défense a refusé de faire tout commentaire.

NZZ am Sonntag: Le président de la Conférence des procureurs de Suisse, Rolf Grädel, affirme qu'une acceptation de l'initiative de l'UDC 'Pour le renvoi effectif des étrangers criminels', dite de mise en oeuvre, engendrera une hausse des coûts. Leur ampleur est difficile à estimer, mais devrait atteindre plusieurs dizaines de millions de francs, déclare-t-il dans la NZZ am Sonntag. Il l'explique par l'exigence de l'intervention d'un avocat commis d'office pour les étrangers menacés d'une expulsion à cause d'une infraction légère. Il est également possible que les prévenus utilisent toutes les voies de recours à disposition, ce qui allongerait les procédures et alourdirait la facture.

Schweiz am Sonntag: Le président de Swissmem, Hans Hess, s'oppose à des hausses de salaires en Suisse en raison de la concurrence internationale. 'Nous devons garder les salaires au niveau actuel', déclare-t-il dans Schweiz am Sonntag. 'Nos prix et salaires ne peuvent plus progresser', sinon des concurrents étrangers vont encore plus durement attaquer les entreprises et les emplois en Suisse, relève-t-il.

SonntagsZeitung: Le franc fort a eu en 2015 un impact négatif de 100 millions de francs sur le bénéfice net de Migros, affirme dans son directeur Herbert Bolliger dimanche dans la SonntagsZeitung. Au niveau des ventes, l'entreprise a annoncé vendredi une stagnation par rapport à 2014, à 27,4 milliards (+0,1%). M. Bolliger ne dévoile toutefois pas le montant exact du bénéfice. L'an passé, il avait bondi de 12,9% à 870,2 millions de francs.

SonntagsBlick: L'Union suisse des paysans aimerait, à l'instar des producteurs de lait californiens, se rendre dans les écoles du pays avec une vache pour familiariser les enfants à l'agriculture. Le concept est toutefois rejeté par les enseignants, explique le SonntagsBlick. Pour la vice-présidente de l'association des enseignants alémaniques LCH, Marion Heidelberger, c'est 'une idée saugrenue'. 'En aucun cas', LCH ne soutiendra un tel projet, car sillonner le pays avec une vache enfermée dans un camion n'est pas compatible avec le bien-être de l'animal. Une visite à la ferme est une meilleure idée, selon elle.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes