Revue de presse du dimanche 22 novembre 2015

Les attentats terroristes de Paris et la menace islamiste en Suisse avant tout, mais aussi ...
Revue de presse du dimanche 22 novembre 2015

Revue de presse du dimanche 22 novembre 2015

Photo: Keystone

Les attentats terroristes de Paris et la menace islamiste en Suisse avant tout, mais aussi la future composition du Conseil fédéral et la crise migratoire figurent parmi les thèmes abordés par la presse dominicale. En voici les principaux titres:

Le Matin Dimanche: La radicalisation des djihadistes se fait beaucoup plus rapidement, relève Le Matin Dimanche, citant l'exemple des auteurs des attentats du 13 novembre à Paris. 'C'est la part parfois très impulsive de ce djihad qui est nouvelle', explique Géraldine Casutt, doctorante en sociologie des religions à l'université de Fribourg. 'Les gens se convertissent et vont combattre un mois plus tard en Syrie', ajoute-t-elle. La généralisation d'Internet et la révolution organisationnelle de l'Etat islamique (EI) expliquent ce phénomène. Al-Qaïda sélectionne strictement ses membres, rappelle Olivier Moos, chercheur associé à l'institut Religioscope. L'EI, en revanche, 'a besoin de monde et de chair à canon'.

NZZ am Sonntag: Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert ces deux derniers mois une douzaine de nouvelles procédures contre des sympathisants présumés d'organisations islamistes, indique dans la NZZ am Sonntag le procureur général Michael Lauber. Au total, 33 affaires de ce type sont instruites. Personne n'a toutefois été placé en détention. Aucun cas n'est aussi grave que celui de la cellule de l'Etat islamique (EI) démantelée dans le canton de Schaffhouse. Les trois suspects de cette affaire sont les seuls incarcérés à ce jour, ajoute M. Lauber.

Le Matin Dimanche: Le député genevois PDC Vincent Maitre a interpellé le Conseil d'Etat sur le manque d'équipements des policiers face aux djihadistes. 'Je tiens d'un expert de la sécurité travaillant pour l'Etat que notre police pourrait ne pas être suffisamment formée, équipée et organisée pour répondre à la menace terroriste', déclare-t-il dans Le Matin Dimanche. Il relève notamment que les policiers genevois sont dotés d'armes de calibre 9 mm, 'des pistolets à eau par rapport aux armes de guerre employées par les terroristes'. Il note également que leurs gilets pare-balles ne résisteraient pas aux tirs d'un fusil Kalachnikov.

SonntagsBlick: Les enfants sont également confrontés à la propagande pour l'Etat islamique (EI) dans la mouvance de la mosquée de Winterthour (ZH), selon une enquête du SonntagsBlick. De petits garçons apparaissent sur des vidéos de l'EI, l'index levé - le signe de l'EI - devant le drapeau noir de l'organisation sunnite extrémiste. Des pères, fiers, publieraient ces clichés sur Internet. Le président de la mosquée, Atef Sahnoun, nie ces allégations.

Schweiz am Sonntag: Le conseiller fédéral Ueli Maurer aurait déclaré devant le groupe parlementaire UDC que 100'000 réfugiés pourraient venir en Suisse l'année prochaine, affirme Schweiz am Sonntag, citant deux sources anonymes. Cette barre pourrait être atteinte si aucune mesure supplémentaire n'est prise. Le ministre de la défense aurait aussi dit que son département pourrait fournir 300 policiers militaires très rapidement aux gardes-frontières. Mais pour cela ces derniers doivent faire une demande expresse.

Le Matin Dimanche: Plusieurs démocrates du centre affirment que la nomination vendredi du ticket UDC Thomas Aeschi-Guy Parmelin pour reprendre le poste laissé vacant par Eveline Widmer-Schlumpf au Conseil fédéral était 'cousue de fil blanc'. 'Il y a eu un travail préparatoire minutieux. Tout était 'cloisonné' avant la séance. Le coup était monté depuis longtemps', indique dans le Matin Dimanche le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger, dont la candidature a été rejetée au profit de son rival vaudois. Il parle de la 'forte influence' de l'appareil du parti. Pour le Valaisan, l'UDC joue gagnante en proposant M. Parmelin, 'conciliant, tranquille et gentil' et M. Aeschi, 'celui que l'économie veut'.

Zentralschweiz am Sonntag/Ostschweiz am Sonntag: Le candidat alémanique UDC au Conseil fédéral Thomas Aeschi, qui n'avait jusque-là jamais révélé pour quel employeur, il travaillait, déclare dans Zentralschweiz et Ostschweiz am Sonntag, être engagé par Strategy&, une société de PriceWaterhouseCoopers (PWC). Selon la presse, l'entreprise appartenait jusqu'en 2008 à un groupe, qui travaillait pour le ministère américain de la défense et l'Agence de sécurité nationale (NSA) américaine. M. Aeschi y est employé depuis 2008. En novembre, son taux d'activité atteint 35%. Il réfute les critiques du président du PDC, Christophe Darbellay, qui lui reprochait de n'avoir pas rendu public le nom de son employeur, arguant que celui-ci n'est pas important pour les électeurs.

SonntagsZeitung: Les prix des billets des transports publics devraient augmenter d'environ 3% à la fin 2016, relève le directeur de l'Union des transports publics, Ueli Stückelberger, dans la SonntagsZeitung. Une offre élargie et des prix plus élevés fixés par la Confédération pour l'utilisation des infrastructures ferroviaires en sont les principales raisons. Les cantons refusent en outre d'assumer des coûts plus importants. Le Conseil fédéral avait souligné que l'extension de l'infrastructure ferroviaire (ZEB) allait conduire à des prix plus élevés pour les utilisateurs.

Schweiz am Sonntag: L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a autorisé une étude de marché sur la légalisation du cannabis à des fins médicales. Un groupe d'experts est chargé d'examiner les conditions techniques, juridiques et méthodologiques, indique Schweiz am Sonntag. Les résultats sont attendus pour la fin 2016. Actuellement, environ 500 personnes obtiennent chaque année une dérogation pour consommer du chanvre comme médicament contre la douleur.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes