Revue de presse du dimanche 26 novembre 2017

Le milliard de cohésion, la cyberdéfense ou encore le financement du terrorisme figurent en ...
Revue de presse du dimanche 26 novembre 2017

Revue de presse du dimanche 26 novembre 2017

Photo: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Le milliard de cohésion, la cyberdéfense ou encore le financement du terrorisme figurent en bonne place dans les journaux dominicaux. Voici les titres de ces informations non confirmées à l'ats:

SonntagsBlick/Zentralschweiz am Sonntag/Ostschweiz am Sonntag: L'UDC veut soumettre au vote populaire l'enveloppe de 1,3 milliard que le Conseil fédéral a promis jeudi à l'Union européenne. Le parti a déjà lancé une initiative parlementaire pour un référendum facultatif, explique le président de l'UDC, Albert Rösti, dans un entretien au SonntagsBlick. Des demandes visant à traiter cette motion rapidement seront déposées la semaine prochaine. Celui qui fait obstruction à ces requêtes veut empêcher subrepticement le peuple de se prononcer, ajoute en substance dans l'article le conseiller national bernois.

Sur le sujet, la présidente du PLR, Petra Gössi, émet aussi des réserves dans une interview avec les journaux alémaniques Zentralschweiz am Sonntag et Ostschweiz am Sonntag. Elle conditionne son soutien à ce milliard à la fin de la clause guillotine. Cette dernière stipule que si l'un des sept accords qui composent les bilatérales I entre la Confédération et l'Union européenne est résilié, les six autres deviennent automatiquement caducs.

Le Matin Dimanche: Une cyberécole de recrues pour protéger l'espace virtuel. Le projet, déjà évoqué jadis, prend désormais forme au sein du Département fédéral de la défense. Selon les informations du Matin Dimanche, l'armée sélectionnera via des tests des spécialistes IT dans toutes les écoles de recrues suisses puis leur donnera une instruction spécifique en cyberdéfense. Le programme pourrait débuter au printemps et donner lieu à un diplôme fédéral. Les cybersoldats pourraient aussi utiliser leurs connaissances au civil.

NZZ am Sonntag: Le Ministère public de la Confédération enquête sur trois Romands soupçonnés de financement terroriste. Deux soeurs qui habitent le canton de Vaud et un homme sont soupçonnés d'avoir transmis de l'argent au groupe Etat islamique (EI), rapporte la NZZ am Sonntag. Il leur est reproché d'avoir enfreint la loi interdisant les groupes Al-Qaida et Etat islamique et toutes les organisations apparentées. Une procédure pénale a été ouverte en mars. Les deux soeurs ont été momentanément maintenues en détention provisoire.

SonntagsZeitung: jusqu'à 1600 personnes meurent en réalité chaque année en Suisse du virus de l'hépatite C, ont conclu des chercheurs des universités de Berne, Genève et Zurich, dans une nouvelle étude que SonntagsZeitung a consulté. Mais environ 240 morts liées à ce virus sont seulement répertoriées annuellement, chiffre auquel les scientifiques ont ajouté une estimation du nombre de décès dont le lien avec l'hépatite C n'a pas été établi ou des cas non rapportés aux autorités. Au total, 40'000 personnes souffrent de la maladie, rappellent les scientifiques, mais seules deux personnes sur trois se savent infectées. En cas d'infection, le virus provoque une inflammation du foie, suivie souvent par une cirrhose et un cancer.

NZZ am Sonntag: Qui courbe le plus souvent les séances du Conseil national ? Le Zurichois UDC Roger Köppel, qui dirige l'hebdomadaire Weltwoche, est en tête des mauvais élèves, selon la NZZ am Sonntag. Parmi les 2244 votes organisés durant cette législature, il en a raté 539 sans fournir d'explications, soit près de un sur quatre. Il devance largement le PBD Hans Grunder (BE) et le Vert'libéral Martin Bäumle (ZH). Les trois élèves les plus appliqués sont aussi issus des rangs de l'UDC: Andrea Geissbühler (BE), Barbara Keller-Inhelder (SG) et Nadja Pieren (BE). Ils n'ont manqué à l'appel qu'entre deux et cinq fois.

NZZ am Sonntag: Le propriétaire de l'hôtel de luxe zurichois Dolder, Urs E. Schwarzenbach, n'est pas d'accord avec l'office des impôts du canton qui lui réclame des arriérés se montant à 150 millions de francs. Contestant le jugement du tribunal administratif de Zurich, le milliardaire a décidé d'aller jusqu'au Tribunal fédéral, indique la NZZ am Sonntag. Les deux offices des impôts - fédéral et cantonal - poursuivent Urs E. Schwarzenbach en raison de gains financiers non déclarés, et ce sur plusieurs années.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Le président du Conseil central islamique suisse a été condamné six fois par le biais d'ordonnances pénales sur les deux dernières années, indiquent Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Nicolas Blancho, qui se fait appeler aussi cheik Abdullah, ignore les prescriptions en matière d'annonce et les mandats de comparution et se moque des dettes fiscales, primes d'assurance-maladie, factures de garage ou cotisations AVS, note la presse dominicale. L'homme qui se dit très pieux est également connu de l'Office des poursuites, note encore Le Matin Dimanche.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus