Revue de presse du dimanche 28 février 2016

L'élection du président de la FIFA, mais encore les soucis d'argent du PSS, le retour de Vasella ...
Revue de presse du dimanche 28 février 2016

Revue de presse du dimanche 28 février 2016

Photo: Keystone

L'élection du président de la FIFA, mais encore les soucis d'argent du PSS, le retour de Vasella, la crise migratoire ou l'initiative de l'UDC pour le renvoi des étrangers figurent parmi les principaux thèmes abordés par la presse dominicale. En voici les titres:

Le Matin Dimanche: Alors que l'élection du président de la Fédération internationale de football (FIFA) n'avait pas encore eu lieu, la chambre d'investigation de la commission d'éthique de la FIFA a été saisie jeudi sur de possibles faits de corruption. 'Nous sommes en train d'étudier' le cas, a déclaré son porte-parole au Matin Dimanche. Selon le journal dominical, des rumeurs 'inquiétantes' couraient le jour même dans les couloirs de l'hôtel où logeaient les membres de la Confédération africaine, faisant état d'un dispositif de distribution d'enveloppes d'argent mis en place afin de sécuriser les votes des indécis en faveur du cheikh bahreïni Salman ben Ibrahim al-Khalifa.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Le parti socialiste suisse (PSS) entend accepter les dons des grandes entreprises pour faire face au fort recul des cotisations de ses adhérents, affirme Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Selon un document interne, la formation de gauche espère récolter 200'000 francs de Credit Suisse, près de 40'000 francs d'AXA-Winterthur et 45'000 francs de Swiss. L'assemblée des délégués doit trancher en décembre. Selon Media Focus, l'UDC a dépensé 10,5 millions de francs en publicité pour ses candidats durant l'année électorale 2015 et le PLR 9 millions. Le PSS n'a, lui, pu mettre sur la table que 2,5 millions de francs.

NZZ am Sonntag/Schweiz am Sonntag: Le comité opposé à l'initiative dite de mise en oeuvre a recueilli 1,2 million de francs de dons avec son 'appel urgent contre l'initiative inhumaine de l'UDC'. Selon Schweiz am Sonntag, 52'614 personnes ont répondu à l'appel. Jamais auparavant, une telle somme n'avait été récoltée en ligne dans le cadre d'une votation fédérale. Selon le journal, le conseiller aux Etats Paul Rechsteiner (PS/SG) et Claudine Esseiva, la cheffe de campagne de l'organisation économique succèSuisse, ont orchestré la campagne électorale en coulisses. La formule devrait être reconduite lors de prochains scrutins.

SonntagsBlick: La Suisse ne devrait pas accepter plus de 15'000 requérants d'asile par an, martèle dans le SonntagsBlick le conseiller national Heinz Brand (UDC/GR). Il justifie ce nombre, qu'il qualifie de 'raisonnable', par le fait que l'Autriche a décidé récemment de n'accueillir que 37'000 réfugiés en 2016. Le candidat unique à la présidence du PDC, Gerhard Pfister a proposé cette semaine de limiter le nombre de candidats à l'asile à 25'000 par an.

Schweiz am Sonntag: La Suisse va devoir débourser dix millions de francs pour rendre 20 kg de plutonium aux Etats-Unis. Le métal lourd radioactif ne peut en effet pas être entreposé dans les sites de stockage pour déchets radioactifs, car il s'agit de combustible nucléaire non utilisé, déclare un porte-parole de l'institut Paul Scherrer dans Schweiz am Sonntag. Le plutonium, qui est stocké dans les locaux de l'institut depuis des décennies, provient de barres de combustibles retraités pour le réacteur de recherches 'Diorit'. L'installation, qui était en service entre 1960 et 1977, a été démontée en 1995. Selon le spécialiste nucléaire de l'ONG Greenpeace, Stefan Füglister, quatre bombes atomiques peuvent être construites avec ce plutonium.

NZZ am Sonntag/Schweiz am Sonntag/SonntagsZeitung: L'investisseur russe Viktor Vekselberg passe des moments difficiles en Suisse d'un point de vue économique. Selon la NZZ am Sonntag, le milliardaire, qui est l'actionnaire majoritaire de Sulzer, a dû changer ses plans avec le groupe industriel. Une vente ou une fusion de la société zurichoise n'est pas exclue, a indiqué le porte-parole de Renova, la holding de M. Vekselberg.

Pour Schweiz am Sonntag, qui cite deux sources indépendantes, l'homme d'affaires russe rencontrerait en outre un problème de confiance chez Renova. Il a ainsi évincé le directeur général de la holding, Peter Löscher, et limogé les chefs des finances, du service juridique et de la communication. M. Vekselberg connaîtrait également des soucis du côté de la compagnie de gaz et d'énergie Avelar Energy Group, une filiale de Renova, affirme la SonntagsZeitung. La société norvégienne EAM Solar aurait engagé des poursuites en Italie et au Luxembourg contre Avelar pour des irrégularités présumées dans une affaire de centrale solaire. La plainte concernerait un montant de 212 millions d'euros.

SonntagsBlick/Zentralschweiz am Sonntag: L'ancien patron de Novartis, Daniel Vasella, est à nouveau en Suisse, annonce le SonntagsBlick. Il se dit heureux d'être de retour au pays avec ses enfants et d'y payer ses impôts. Il a demandé à son ex-entreprise de déplacer son bureau à Rotkreuz (ZG). Selon Schweiz am Sonntag, l'homme habiterait dans sa villa à Risch (ZG). Directeur général de Novartis de 1996 à 2010, ainsi que président du conseil d'administration du géant pharmaceutique bâlois dès 1999, M. Vasella touchait à l'époque un salaire de près de 30 millions de francs.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus