Revue de presse du dimanche 7 avril 2019

Les millions de kilomètres parcourus par les fonctionnaires suisses, la pollution des champs ...
Revue de presse du dimanche 7 avril 2019

Revue de presse du dimanche 7 avril 2019

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Les millions de kilomètres parcourus par les fonctionnaires suisses, la pollution des champs ou encore la flotte suisse de haute mer sont quelques-uns des thèmes abordés la presse dominicale. Voici une sélection de ces informations, non confirmées à Keystone-ATS:

Le Matin Dimanche: Les employés de l'administration fédérale ont effectué 58 millions de kilomètres en avion dans le cadre de leur travail en 2017, soit 1442 fois le tour du monde, révèle Le Matin Dimanche. Ils ont également parcouru 29 millions de kilomètres en train et onze millions en voiture. Ces chiffres ne sont que partiels, selon le journal, car seules 59 unités administratives représentant 19'600 emplois équivalents à un plein temps sur 34'000 ont transmis le détail de leurs trajets au système de gestion des ressources. A titre de comparaison, les fonctionnaires avaient fait 49 millions de kilomètres en avion en 2006. Le recours à la voiture a nettement baissé, alors que l'utilisation du train a beaucoup progressé. Les employés du Département fédéral des affaires étrangères (16'700 km par emploi à plein temps) sont logiquement ceux qui ont le plus pris l'avion en 2017. Ils devancent ceux du Secrétariat d'Etat à l'économie (8446 km) et ceux de l'Office fédéral de l'aviation civile (6926 km).

NZZ am Sonntag: Plus de 90% des champs des fermes biologiques du Plateau suisse sont contaminés par des pesticides, rapporte la NZZ am Sonntag, citant une étude de l'Université de Neuchâtel. Les chercheurs ont prélevé plus de 700 échantillons de sol et de plantes dans 62 exploitations agricoles et ont recherché des traces de néonicotinoïdes. Des résidus ont non seulement été trouvés dans les fermes conventionnelles, mais aussi dans 93% des exploitations biologiques, ainsi que dans les sols et les plantes de 80% des surfaces de compensation écologiques, où les insecticides de synthèse sont interdits. L'eau et le vent pourraient avoir contaminé les zones biologiques et de compensation, selon les chercheurs. Les quantités de résidus toxiques trouvés dans les champs biologiques et dans les surfaces de compensation étaient tellement importantes que jusqu'à 7% des organismes auxiliaires, comme les bourdons, pourraient être impactés. Bio Suisse, la principale organisation du secteur, qualifie dans le journal la nouvelle d''effrayante'. Elle exige une restriction plus stricte des pesticides nocifs. L'Office fédéral de l'agriculture relève que trois des cinq substances retrouvées sont désormais interdites.

NZZ am Sonntag: La Confédération helvétique prévoit un versement supplémentaire de 130 millions de francs liés au cautionnement de la flotte suisse de haute mer, en plus des 215 millions déjà approuvés par les chambres fédérales, écrit la NZZ am Sonntag. Le supplément est destiné à la compagnie maritime Massoel et à huit de ses cargos. 'Les réserves en fonds propres sont encore rares' et 'les rentrées d'argent sont actuellement insuffisantes', indique le ministre de l'économie Guy Parmelin dans un document, cité par le journal. Selon l'évolution de la situation, 'le montant du crédit supplémentaire pourrait augmenter', ajoute l'UDC vaudois. La Suisse cautionne depuis 1959 une marine marchande en haute mer pour garantir l'approvisionnement du pays en cas de crise. Les problèmes ont démarré en 2008 avec le début de la crise du secteur maritime. Les cautionnements de l'Etat à des navires battant pavillon suisse s'élèvent au total à plus de 770 millions de francs.

Ostschweiz am Sonntag/Zentralschweiz am Sonntag: Les résultats d'un test national sur les compétences de base des élèves suisses semblent révéler de grandes différences entre cantons, rapportent Ostschweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag. Les résultats de 2016 et 2017 auraient dû être publiés l'an passé, mais n'ont toujours pas été diffusés. Ce retard s'expliquerait en partie par des différences marquées entre cantons. Interrogée par les journaux, Susanne Hardmeier, secrétaire de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP), n'a pas voulu commenter les résultats avant leur publication, qui pourrait avoir lieu en mai. Elle a toutefois souligné qu'ils devaient être pris avec prudence. 'Nous ne voulons pas seulement créer un classement entre cantons. Nous voulons être en mesure de bien intégrer les résultats', explique-t-elle. Vingt trois mille élèves du niveau primaire et secondaire de tous les cantons ont participé au test. Les connaissances en mathématiques des élèves en fin de scolarité étaient vérifiées en 2016. Un an plus tard, les écoliers de sixième année ont été interrogés sur leur langue maternelle et sur la première langue étrangère.

SonntagsZeitung: Le conseiller national Luzi Stamm (UDC/AG), qui a fait récemment les titres de la presse en raison d'un comportement bizarre, sera de retour au Parlement fédéral en mai pour la session spéciale, après deux mois de pause, déclare dans la SonntagsZeitung le président de la section argovienne de l'UDC, Thomas Burgherr. M. Stamm, 66 ans, va mieux, explique M. Burgherr, soulignant que la pause lui a fait du bien. L'UDC Argovie avait convaincu M. Stamm de se faire soigner après que les médias ont révélé, coup sur coup, qu'il était entré au Palais fédéral avec une mallette contenant un million d'euros en fausses coupures lors de la session d'hiver, puis avec de la cocaïne achetée dans la rue à Berne. L'élu, qui est aussi avocat, avait déclaré que la mallette d'argent appartenait à un client. A propos du gramme de cocaïne, il a affirmé s'être procuré la drogue pour mieux dénoncer ce trafic et alerter le monde politique.

Le Matin Dimanche: La grève des femmes prévue le 14 juin est illicite au regard de la constitution fédérale, estime dans Le Matin Dimanche Sandra Gerber, une avocate spécialisée dans le droit du travail. Pour qu'il soit légal, 'le débrayage doit se rapporter directement aux relations de travail entre un employeur et ses employés et non pas à des motifs politiques', explique-t-elle, soulignant qu'il s'agit davantage d'une manifestation que d'une grève. L'avocate avertit que les employés qui participeraient à la grève des femmes sans avoir demandé un congé risquent un avertissement pour 'une absence injustifiée, voire un abandon de poste'. Elle juge toutefois le licenciement immédiat disproportionné, s'il n'y a pas eu d'avertissements préalables. D'après une enquête du journal, l'administration fédérale et plusieurs cantons exigent que les employés voulant prendre part au mouvement manifestent sur leur temps libre. Seuls Vaud et Jura autorisent la grève en Suisse romande.

SonntagsZeitung: Selon la SonntagsZeitung, des substances hautement toxiques s'échappent des filtres des cigarettes électroniques Iqos de Philipp Morris. La découverte a été faite par un laboratoire mandaté par la Croix-Bleue de Berne, Soleure et Fribourg. Ces toxines dangereuses, appelées isocyanates, sont libérées lorsque les filtres en polymères sont chauffés à 100 degrés Celsius. Le laboratoire n'a toutefois pas vérifié si la substance est inhalée par le fumeur. 'S'il s'avère que des isocyanates sont inhalés pendant l'utilisation d'Iqos, c'est très problématique', avertit dans le journal Rainer Kaelin, pneumologue et ancien vice-président de la Ligue pulmonaire suisse. Même l'inhalation de très petites quantités peut causer de graves dommages à la santé, ajoute-t-il. Les isocyanates peuvent causer des maladies après trois mois déjà. Dans certains cas extrêmes, l'inhalation d'isocyanates dans l'air a 'entraîné des maladies mortelles après un an', précise le pneumologue vaudois. Philipp Morris reconnaît le problème, mais un porte-parole du cigarettier assure que la toxine n'est pas inhalée lors de l'utilisation d'une cigarette Iqos.

/ATS
 

Actualités suivantes