Ruth Metzler revêt une casquette à la Garde suisse pontificale

L'ancienne conseillère fédérale Ruth Metzler va reprendre la présidence de la Fondation pour ...
Ruth Metzler revêt une casquette à la Garde suisse pontificale

Ruth Metzler revêt une casquette à la Garde suisse pontificale

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

L'ancienne conseillère fédérale Ruth Metzler va reprendre la présidence de la Fondation pour la Garde suisse pontificale. Elle remplacera dès le 1er juillet Pascal Couchepin, qui aura officié sept ans à ce poste. La fondation, créée en 2000, soutient la Garde suisse.

Avec Ruth Metzler, c'est pour la première fois une femme qui prend la présidence de la fondation, une aubaine sachant que la fondation s'engage beaucoup pour les familles des gardes, a relevé Michel Plüss, son vice-président. Elle est la troisième à assumer cette fonction après Pascal Couchepin et Flavio Cotti.

Le Valaisan a annoncé son retrait pour le 30 juin, a indiqué lundi la fondation. Durant son mandat, elle a gagné en notoriété: le cercle de ses donateurs s'est élargi de manière significative.

'Grâce à la générosité de nos fidèles soutiens, nous avons pu soutenir des familles et des enfants des gardes suisses, la formation continue des soldats du pape, renforcer l'esprit de corps de la Garde', s'est félicité Pascal Couchepin, cité dans le communiqué.

La fondation a également contribué au renouvellement de l'équipement. Désormais, la Garde suisse dispose d'une centrale de commandement qui lui garantit une meilleure coordination et communication. Le corps des gardes pontificaux doit lui aussi se tenir prêt à faire face aux nouvelles menaces.

Plus de 500 ans d'histoire

La fondation pour la Garde suisse pontificale au Vatican a son siège à Fribourg. Elle soutient la Garde par une contribution annuelle d'environ 150'000 francs. En plus de ce soutien régulier, la Fondation finance par des dons dédiés des projets spécifiques.

Fondée en 1506 par le pape Jules II, la Garde suisse pontificale est sous les ordres du pape. Elle a pour mission d’assurer le service d'ordre et d'honneur. Le 6 mai est pour elle une date symbolique: lors du sac de Rome par les troupes de Charles Quint en 1527, 142 soldats suisses étaient morts au combat pour défendre le pape Clément VII. Les 42 survivants avaient réussi à mettre le saint-père en sécurité.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus