SG: aveux d'un prêtre ayant abusé d'un ado dans les années 80 et 90

Un prêtre aujourd'hui âgé de 78 ans a abusé sexuellement d'un adolescent entre 1987 et 1996 ...
SG: aveux d'un prêtre ayant abusé d'un ado dans les années 80 et 90

Un prêtre aujourd'hui âgé de 78 ans a abusé sexuellement d'un adolescent entre 1987 et 1996 dans le diocèse de St-Gall. Il a avoué les faits signalés récemment par la victime. L'évêque de St-Gall a déposé une plainte pénale contre le septuagénaire.

La cellule spécialisée de l'évêché en matière d'abus sexuels a informé Mgr Markus Büchel de ces délits en avril 2019. Ce dernier a aussitôt porté plainte auprès du Ministère public st-gallois, indique l'évêché mercredi. Cela 'malgré le fait que les actes incriminés sont prescrits et ne peuvent donc plus faire l'objet d'un procès pénal', précise-t-il dans son communiqué.

Procédure au Vatican aussi

L'évêque Markus Büchel a également déposé une plainte au Vatican. Une procédure judiciaire ecclésiale y a été ouverte dans ce cas. Le prêtre incriminé risque de se voir retirer son statut de prêtre.

L'homme a avoué les faits qui lui sont reprochés. Aujourd'hui âgée de 46 ans, sa victime avait 13 ans au moment des premiers abus. Aucune autre éventuelle victime ne s'est manifestée pour l'instant.

Le septuagénaire est désormais interdit d'activité pastorale. 'Il regrette profondément ses actes', écrit l'évêché qui l'a rencontré. Et d'ajouter qu'aucun indice ne les avait laissé supposer jusqu'à ce que la cellule spécialisée n'en soit informée et n'en informe l'évêque.

Excuses et réparation financière

La victime est soutenue et accompagnée par la cellule d'experts. Son cas étant prescrit, elle touchera 20'000 francs en guise de réparation pour tort moral. Cette somme provient du fonds prévu à cet effet depuis 2015 par les évêchés suisses, les ordres religieux et les Eglises catholiques cantonales.

Markus Büchel s'est entretenu avec la victime ces dernières semaines et 'lui a demandé pardon en tant que représentant de l'Eglise'. Il est 'profondément consterné par ces abus de la part d'un prêtre du diocèse de St-Gall'.

Interrogé par Keystone-ATS, l'évêque qualifie, à l'inverse, de 'succès' l'attitude aujourd'hui plus ouverte de l'Eglise face au sujet des abus sexuels en son sein. Il en veut pour preuve qu'un homme de 46 ans ait brisé le silence, une trentaine d'années après les premiers abus subis. Les personnes concernées par un cas d'abus sont appelées à prendre contact avec la cellule spécialisée.

/ATS
 

Actualités suivantes