Succession Burkhalter: « c'est l'heure du Tessin », juge Doris Fiala

La présidente des Femmes PLR, Doris Fiala, estime que 'c'est l'heure du Tessin' pour succéder ...
Succession Burkhalter: « c'est l'heure du Tessin », juge Doris Fiala

Succession Burkhalter:

Photo: Keystone

La présidente des Femmes PLR, Doris Fiala, estime que 'c'est l'heure du Tessin' pour succéder à Didier Burkhalter au Conseil fédéral et non celle des femmes. 'C'est vraiment la représentation régionale qui est au coeur des préoccupations actuellement', note-t-elle.

'Pour des raisons de cohésion nationale, c'est compréhensible', déclare la Zurichoise dans un entretien diffusé jeudi par Le Matin.

Doris Fiala explique que les Femmes PLR ont mis au point une stratégie, 'qui paiera plus tard, à moyen terme'. 'Les femmes PLR n'ont qu'une seule conseillère aux Etats. Nous sommes tombées en dessous des 20% au Conseil national. Nous n'avons pas eu de représentante au Conseil fédéral depuis 1989 et Elisabeth Kopp. Alors, il faut être rusée', remarque-t-elle.

Pour le moment, souligne la conseillère nationale zurichoise, il est très difficile à une femme d'accéder à l'exécutif fédéral, 'au vu de la détermination du Tessin', à moins que le PLR du Tessin lance, outre le candidat retenu par la présidence de la section, le conseiller national et chef du groupe parlementaire Ignazio Cassis, l'ex-conseillère d'Etat Laura Sadis.

Succession de Schneider-Ammann

Pour Mme Fiala, une femme pourra s'imposer lors de la succession du conseiller fédéral PLR Johann Schneider-Ammann, 'si l'on fait preuve de combativité, mais aussi de flexibilité'. 'Et ce sera dans relativement peu de temps'.

Par rapport à Jacqueline de Quattro, la présidente des Femmes PLR juge que la Vaudoise est une 'excellente candidate', qui est 'très courageuse de se lancer' dans la course au Conseil fédéral, 'vu les circonstances'. Elle se demande toutefois si le Parlement voudra d'un candidat romand.

Les sections cantonales ont jusqu'au 11 août pour présenter leurs candidats à la succession de M. Burkhalter. Outre Mme de Quattro et M. Cassis, le conseiller aux Etats vaudois Olivier Français a fait savoir qu'il était à disposition de son parti.

La direction nationale du PLR a indiqué qu'elle souhaitait une candidature latine. Sa présidente Petra Gössi a récemment exclu une candidature unique. Le groupe parlementaire décidera du ticket officiel le 1er septembre. L'élection aura lieu le 20 septembre.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus