Témoin clé du meurtre de Kümmertshausen (TG) arrêté au tribunal

Coup de théâtre lundi au procès de l'affaire du meurtre d'un rentier AI en 2010 à Kümmertshausen ...
Témoin clé du meurtre de Kümmertshausen (TG) arrêté au tribunal

Témoin clé du meurtre de Kümmertshausen (TG) arrêté au tribunal

Photo: KEYSTONE/SIBYLLE HEUSSER

Coup de théâtre lundi au procès de l'affaire du meurtre d'un rentier AI en 2010 à Kümmertshausen (TG). Le témoin principal a été jugé coupable du meurtre et arrêté. Trois membres présumés d'une organisation criminelle accusés du crime ont en revanche été acquittés.

Le témoin, qui a aussi servi d'informateur pour la police dans le cadre de l'enquête, a été arrêté dans la salle du tribunal à Kreuzlingen (TG), a indiqué à l'ats un avocat de la défense. Le Ministère public avait élaboré l'acte d'accusation contre les trois prévenus en se basant sur les informations fournies par le témoin.

L'homme, un Turc âgé de 39 ans, a été reconnu coupable de meurtre par dol éventuel commis par omission. Pour le tribunal, le prévenu était sur place au moment des faits, contrairement aux trois accusés, et il n'est pas intervenu, tout en sachant que le rentier AI pouvait mourir. La peine sera prononcée ultérieurement.

Pour le tribunal, le rentier AI ne devait pas être tué, mais les ordres étaient de l'intimider et lui voler de l'argent. Cette besogne, exécutée à la demande du chef de la bande, a été confiée à deux Kurdes de Turquie qui ont été condamnés en Turquie où ils purgent leur peine. Le tribunal ne croit pas à la présence d'héroïne dans la maison du rentier AI. 'Il n'y a aucun indice', a déclaré le juge.

500 classeurs fédéraux

Cette condamnation de lundi n'est qu'un épisode de la plus importante affaire pénale à laquelle la justice thurgovienne a été confrontée dans son histoire. L'ensemble des actes remplissent 500 classeurs fédéraux. Il y a déjà 42 audiences dans ce procès fleuve.

Au total, 14 membres présumés d'une organisation criminelle sont jugés depuis février 2017. Il s'agit d'un Irakien et essentiellement de Kurdes de Turquie. Le chef de la bande, un Irakien âgé de 47 ans, est accusé de meurtre, de trafic de migrants, de trafic de drogue et d'extorsion.

C'est le meurtre d'un rentier AI suisse de 53 ans qui a mené les enquêteurs sur la piste de l'organisation criminelle. Selon l'acte d'accusation, la victime a été découverte sans vie dans sa ferme à Kümmertshausen en novembre 2010. L'homme avait été baîllonné et il est mort étouffé. Il avait été impliqué dans les agissements de la bande par l'intermédiaire d'un ami.

Avocat, protection et héroïne

Lorsque ce dernier a été arrêté en Grèce pour trafic de migrants, le rentier AI a demandé l'aide du chef de l'organisation criminelle. Celui-ci a promis de fournir un avocat à l'ami et de protéger sa famille vivant en Thurgovie. En contrepartie, le rentier AI devait stocker 2,5 kg d'héroïne dans sa maison à Kümmertshausen, précise l'acte d'accusation basé sur les déclarations du témoin devenu coupable.

L'ami étant toujours en prison plusieurs mois plus tard, le rentier AI a menacé le chef de l'organisation de le dénoncer à la police. Le chef de la bande a alors demandé à trois de ses hommes de le faire taire et de récupérer la drogue.

Toujours selon l'acte d'accusation, les trois hommes sont passés à l'action le 20 novembre 2010. Ils ont neutralisé le chien du rentier AI. Ils ont ensuite enfoncé un pull dans la gorge du quinquagénaire et lui ont attaché les mains dans le dos. Le rentier AI est mort étouffé.

L'organisation est accusée d'avoir fait entrer en Suisse, au Danemark, en Suède et en Norvège au moins 300 migrants venus essentiellement d'Irak. La bande exigeait plus de 3000 francs par migrant, selon le Ministère public. Le trafic de drogue porterait sur plusieurs kilos d'héroïne.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus