Tessin: tests de masse dans les entreprises à partir de mi-avril

Les entreprises tessinoises pourront soumettre leur personnel à des tests de dépistage réguliers ...
Tessin: tests de masse dans les entreprises à partir de mi-avril

Tessin: tests de masse dans les entreprises à partir de mi-avril

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Les entreprises tessinoises pourront soumettre leur personnel à des tests de dépistage réguliers à partir de mi-avril. Mais à la condition qu'au moins 60% des employés acceptent de se faire tester contre le Covid, a expliqué vendredi le gouvernement cantonal.

Il faudra également que l'entreprise concernée détermine à l'avance si ses employés ont un risque accru d'être infectés par le coronavirus, a précisé Raffaele De Rosa, conseiller d'Etat en charge de la santé, devant la presse. En cas de risque accru, l'entreprise devra compter au minimum dix employés pour pouvoir mener des tests dits 'de masse'.

Dans les entreprises où le risque d'infection est considéré comme faible, le nombre minimum d'employés pour répondre aux critères permettant de mener ces tests réguliers est fixé à cinq. Dans les deux cas, les firmes devront s'engager à effectuer des tests une fois par semaine. Les coûts seront pris en charge par la Confédération.

En cas de résultat positif à l'un des tests rapides effectués directement sur le lieu de travail, la personne devra se placer en isolement et se soumettre à un test PCR. Ce deuxième test est nécessaire pour confirmer une infection, a souligné Raffaele De Rosa.

Les entreprises intéressées peuvent manifester leur intérêt auprès du canton jusqu'à Pâques, le premier week-end d'avril. Elles pourront ensuite tester à partir du milieu du mois d'avril.

Tests de masse dans les internats

Outre les entreprises, le Conseil d'Etat tessinois propose également aux internats de mener des campagnes de tests préventifs. Motif: les contacts entre les élèves y sont plus fréquents et plus étroits que dans les écoles ordinaires. Ils mangent ensemble, passent leur temps libre ensemble, a développé Manuele Bertoli, ministre tessinois de l'éducation.

Pour les autres écoles, la tactique restera la même: tester lorsqu'un cas se déclare dans une classe. Jusqu'à présent, le canton s'en sort bien, s'est réjoui Manuele Bertoli.

Les tests de masse sont un outil supplémentaire dans la lutte contre la propagation du coronavirus, a souligné Christian Vitta, en charge de l'économie et des finances. Mais la population doit continuer à appliquer les mesures de distanciation et d'hygiène en vigueur.

Port du masque à l'extérieur

Au Tessin, la courbe des nouvelles infections est repartie à la hausse: mi-mars, pour la première fois depuis janvier, 100 nouvelles infections ont été enregistrées en 24 heures.

Afin d'éviter une hausse des nouvelles infections durant les vacances de Pâques, plusieurs communes tessinoises ont introduit l'obligation de porter le masque à l'extérieur. Ascona l'a imposée mardi dernier, Lugano jeudi dernier et Mendrisio ce jeudi.

Dans la capitale cantonale, Bellinzone le port du masque sera obligatoire dans les trois châteaux médiévaux à partir du 2 avril. La mesure sera en vigueur jusqu'à la fin des vacances de Pâques, le 11 avril.

/ATS