Les limiers ont détecté 540 cas de fraude à l'AI

Le nombre de rentes de l'assurance invalidité (AI) continue de régresser. Les pensions ont ...
Les limiers ont détecté 540 cas de fraude à l'AI

Les limiers ont détecté 540 cas de fraude à l'AI

Photo: Keystone

Le nombre de rentes de l'assurance invalidité (AI) continue de régresser. Les pensions ont baissé en 2014 de 2% pour s'établir à 225'700. En parallèle, davantage de mesures de réadaptation professionnelle ont été mises en oeuvre, et les abus ont reculé.

Les limiers de l'AI se sont penchés sur 2310 cas de soupçons. Sur ces derniers, ils ont détecté 540 abus, en léger recul par rapport à l'année précédente (570 cas confirmés). Il en résulte une économie de l'ordre de 144 millions de francs pour l'AI, écrit vendredi l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS).

L'assurance invalidité a financé l'an dernier 4100 rentes de moins que douze mois plus tôt. Par rapport au record de 2006, qui s'était hissé à 257'500 rentes, le reflux représente 12%.

Plus de réinsertion professionnelle

En parallèle, les mesures de réadaptation professionnelle ont nettement crû depuis 2008. L'AI poursuit sa mue, passant d'une assurance de rentes à une assurance de réadaptation. La réinsertion dans le monde du travail a du succès, même si son efficacité à long terme devra encore être examinée, reconnaît l'OFAS.

Le nombre de nouvelles allocations continue de suivre sa tendance à la baisse. En 2014, il s'est établi à 14'200. Cet indicateur avait connu son plus haut niveau en 2003, à 28'200. Mais les nouvelles pensions se stabilisent depuis 2012 autour de 14'000, conséquence du durcissement des conditions d'accès.

Malgré cette diminution de moitié, il n'y a pas eu de transfert important de l'AI vers l'aide sociale, affirme l'OFAS, sur la base d'une analyse des nouvelles demandes déposées entre 2004 et 2011.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus