Travaux lancés pour la nouvelle commune de Neuchâtel

La nouvelle commune de Neuchâtel, fruit de la fusion de quatre entités, commence à prendre ...
Travaux lancés pour la nouvelle commune de Neuchâtel

Travaux lancés pour la nouvelle commune de Neuchâtel

Photo: Copil nouvelle commune Neuchâtel

La nouvelle commune de Neuchâtel, fruit de la fusion de quatre entités, commence à prendre forme depuis le rejet le mois dernier d'un recours de citoyens de Peseux devant le Tribunal fédéral. Les exécutifs sont allés expliquer leur projet devant les législatifs.

Les présentations ont eu lieu mardi soir devant les membres des Conseils généraux de Corcelles-Cormondrèche, Neuchâtel, Peseux et Valangin, a indiqué mercredi à Corcelles-Cormondrèche le comité de pilotage de la fusion. Elles se sont déroulées sous le thème 'Oser le changement et donner envie, plus que jamais, de vivre à Neuchâtel!'

Les autorités communales ont expliqué leur vision et leurs ambitions pour la nouvelle commune de Neuchâtel, qui naîtra au 1er janvier 2021, avec ses 45'000 habitants. Elles ont aussi détaillé les prochaines étapes importantes du processus institutionnel, qui interviendront 'concrètement' au 1er semestre 2020.

'L’objectif est de présenter aux nouvelles autorités qui seront élues le 14 juin un document de référence, un projet de territoire qui donnera vie à la volonté des habitants de construire leur avenir ensemble', a relevé Violaine Blétry-de Montmollin, conseillère communale de Neuchâtel et coprésidente du comité de pilotage (Copil).

Le socle sur lequel reposent les travaux est la convention de fusion, acceptée par la population. Le document dessine déjà assez précisément les contours de la nouvelle commune: nom, armoiries, coefficient fiscal, assemblées citoyennes, notamment.

Collaborateurs impliqués

Le travail du Copil, composé de représentants des exécutifs des quatre communes, a démarré au début de l’été, sans attendre le verdict du Tribunal fédéral, qui a levé le dernier obstacle à la mi-novembre. Deux mandataires, la société Actaes et le Réseau urbain neuchâtelois (RUN) l’accompagnent depuis juin.

Les exécutifs ont élaboré une vision et des ambitions communes, et défini l’état d’esprit qui doit guider les travaux. 'Nous voulons donner envie de vivre à Neuchâtel, au sein d'un territoire qui possède des atouts majeurs et un magnifique potentiel', a noté Thomas Perret, conseiller communal de Corcelles-Cormondrèche.

Et ceci par une approche innovante et créative de co-construction. Une plate-forme interne, à l’intention des 1350 collaborateurs, propose déjà des postes vacants en mobilité interne et permet aux employés de faire part de souhaits professionnels, d’y déposer leurs questions, voire leurs craintes.

Des compétences

'Nous avons besoin de toutes les compétences, nos personnels doivent être impliqués dans le processus et s’y sentir concernés, écoutés', explique Rolf Schneider, conseiller communal de Peseux, coprésident du Copil. Il rappelle que l’ensemble du personnel aura une place dans la nouvelle commune.

'Notre objectif est de construire une administration efficace et orientée vers les besoins des citoyens', a précisé Aurélie Widmer, conseillère communale de Valangin. Les autorités élues le 14 juin n’entreront en fonction qu’au 1er janvier 2021, ce qui les incitera à la retenue au cours de la période intermédiaire.

Par contre, il est prévu que les Conseils généraux, sous une forme à définir avec leurs bureaux, travaillent déjà sur le nouveau règlement général de la commune, voire sur le mode d’élection des conseillers communaux. Le résultat des travaux sera ensuite transmis à leurs successeurs, à l'instar du projet émanant des exécutifs.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus