Un drive-in de dépistage à l’hôpital d'Yverdon

Première en Suisse romande, un drive-in de dépistage du Covid-19 a ouvert jeudi à l'hôpital ...
Un drive-in de dépistage à l’hôpital d'Yverdon

Un drive-in de dépistage à l’hôpital d'Yverdon

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Première en Suisse romande, un drive-in de dépistage du Covid-19 a ouvert jeudi à l'hôpital d'Yverdon-les-Bains (VD). Il permet aux personnes qui pourraient être porteuses du virus de se faire tester rapidement sans sortir de leur voiture.

L'inscription se fait sur le site internet des Etablissements hospitaliers du Nord vaudois (eHnv), où il faut répondre à un bref questionnaire médical. Le drive-in s'adresse en effet uniquement aux personnes présentant l'un des symptômes du Covid-19.

A l'heure du rendez-vous, l'automobiliste se rend à l'arrière du bâtiment principal de l'hôpital. Il suit un fléchage jusqu'à une petite tente blanche, baisse sa vitre et laisse l'un des membres de l'équipe médical lui faire un prélèvement au fond du nez. L'échantillon est ensuite acheminé au laboratoire, juste de l'autre côté de la rue.

Le processus dure moins de cinq minutes. Quant au résultat, il est communiqué dans les trois heures ouvrables, explique Julien Ombelli, le directeur médical des eHnv. Si le test est négatif, la personne reçoit un courriel. Dans la cas inverse, il est contacté par un médecin pour discuter de la prise en charge, et notamment d'une mise en quarantaine.

Pour tous les Romands

'Avec ce drive-in, nous voulons offrir la prise en charge la plus rapide et la plus simple possible à la population de la région, mais aussi de la Suisse romande en général', indique le Dr Ombelli.

Il ajoute que le processus est aussi facilité pour le personnel soignant. Contrairement aux autres tests, la personne symptomatique n'a pas besoin d'être protégée et il n'est ensuite pas nécessaire de procéder à des désinfections, le patient restant dans sa voiture.

Ouvert sept jours sur sept, le drive-in yverdonnois peut accueillir jusqu'à 100 voitures par jour. Mais au début, l'établissement s'attend plutôt à 20 à 30 véhicules par journée.

Remboursé par la LAMal

L'installation a été entièrement financée par les eHnv, explique son directeur général Jean-François Cardis, sans préciser le montant de l'investissement. Le canton de Vaud, via notamment le médecin cantonal, a supervisé l'opération et accordé les autorisations nécessaires.

Pour le patient, le test coûte 120 francs. Il est remboursé par l'assurance maladie de base.

Si l'hôpital d'Yverdon est le premier à se lancer en Suisse romande, il n'est pas le premier à le faire au niveau national. De tels dispositifs ont aussi été mis en place à Berne ou Lucerne. Le manque de matériel au plus fort de la crise explique notamment pourquoi de tels drive-in n'ont pas vu le jour plus tôt en Suisse romande, relève le Dr Ombelli.

www.ehnv.ch/drive-in.

/ATS
 

Actualités suivantes