Un mois de janvier contrasté au Nord et au Sud des Alpes

A peine sorti d'une année 2018 riche en records de températures, 2019 commence par un contraste ...
Un mois de janvier contrasté au Nord et au Sud des Alpes

Un mois de janvier contrasté au Nord et au Sud des Alpes

Photo: KEYSTONE/URS FLUEELER

A peine sorti d'une année 2018 riche en records de températures, 2019 commence par un contraste saisissant. C'est le mois de janvier le plus froid en montagne au Nord des Alpes depuis plus de 30 ans et l'un des plus doux au Sud des Alpes depuis le début des mesures.

Dans les régions montagneuses du Nord des Alpes au-dessus de 1000 mètres, la température moyenne de janvier a été nettement en dessous de la norme 1981-2010 avec -8,2 degrés. Le dernier mois de janvier encore plus froid remonte à 1985 avec une valeur de -10,6 degrés. Plus loin dans le temps, il faut remonter à l'hiver 1962-1963 pour trouver un mois de janvier avec une température encore plus basse de -10,9 degrés, a indiqué Météosuisse mercredi.

Plus de 16 degrés à Biasca

En revanche, janvier 2019 a été très doux sur les régions de plaine du Sud des Alpes. Il a fait en moyenne 5 degrés. Lugano a relevé son sixième mois de janvier le plus doux depuis le début des mesures en 1864. L'air froid qui a traversé les Alpes a ensuite balayé les vallées du Sud des Alpes sous forme de foehn parfois tempétueux mais avec des températures douces.

Sur les régions de plaine du Sud des Alpes, les températures maximales journalières ont souvent atteint 10 degrés ou plus. Pendant plusieurs jours, les valeurs ont atteint 14 à 15 degrés, voire même 16,4 degrés le 5 janvier Biasca. De plus, le temps a été généralement ensoleillé.

Beaucoup de neige

Ce mois de janvier 2019 est aussi exceptionnel par ses fortes chutes de neige dans les Alpes orientales. Sur le Nord et le Centre des Grisons, ainsi qu’en Basse-Engadine, il est tombé en montagne de 90 à 140 cm de neige en trois jours. Dans la région du Gothard et dans la vallée de Conches, il est tombé de 80 à 105 cm, tandis que dans l’Oberland bernois et en Bas-Valais, il a été relevé de 40 à 90 cm de neige fraîche.

L'accès à certaines vallées a même été interrompu jusqu'à trois jours d'affilée. Les records n'ont toutefois pas été battus, rappelle MétéoSuisse. Il faut remonter à janvier 1951 et février 1999 pour trouver des cumuls de neige fraîche sur trois jours supérieurs, avec des valeurs entre 180 et 230 cm.

Noisetiers en fleur

Ce mois de janvier est aussi caractérisé au Sud des Alpes par un déficit de précipitations. Régionalement, les quantités de n’ont atteint que l’équivalent de 10 à 15% de la norme 1981-2010. En Suisse romande et en Valais, il est tombé l’équivalent de 60 à 70% de la norme.

Fin décembre déjà, les premiers noisetiers ont commencé à fleurir au Tessin. A Bondo (GR), la floraison a eu lieu le 18 janvier, soit avec une avance de 28 jours par rapport à la moyenne depuis le début des observations en 1996. Pour cette localité située à 825 mètres d'altitude, il s’agit de la troisième floraison générale la plus précoce après les années 2013 et 2007.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus