Une Suissesse accusée d'avoir endommagé un mur du Colisée à Rome

La police italienne a identifié une jeune Suissesse qu'elle soupçonne d'avoir gravé ses initiales ...
Une Suissesse accusée d'avoir endommagé un mur du Colisée à Rome

Une Suissesse accusée d'avoir endommagé un mur du Colisée à Rome

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La police italienne a identifié une jeune Suissesse qu'elle soupçonne d'avoir gravé ses initiales sur un mur du Colisée à Rome vendredi. Elle risque une amende salée.

L'agence de presse italienne ADN Kronos a rapporté vendredi qu'une enquête a été ouverte après qu'un guide italien ait filmé avec son smartphone la jeune femme de 17 ans en train de graver la lettre 'N' sur un mur du monument historique.

Le guide, qui accompagnait un groupe au moment des faits, a été alerté par un touriste. Il a signalé le cas au personnel de sécurité du Colisée. La touriste suisse risque une amende pouvant aller jusqu'à 15'000 euros pour dégradation et détérioration de biens culturels.

Dimanche, l'agence italienne rapporte qu'un jeune Allemand, âgé lui aussi de 17 ans et en excursion scolaire, a été dénoncé et sanctionné pour déprédation. Samedi, il a été surpris en train de graver sur une paroi du Colisée, provoquant le détachement d'un fragment de brique.

Il y a quelques semaines seulement, un autre incident avait suscité l'indignation du ministre de la Culture Gennaro Sangennaro : un jeune touriste d'origine bulgare résidant en Angleterre avait gravé son nom et celui de sa petite amie sur un mur du Colisée. Une vidéo publiée sur internet avait déclenché le courroux. Le Bulgare, qui a depuis fait l'objet d'une plainte, s'est excusé, mais cela ne lui a pas épargné une forte amende.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus