Une candidate de gauche et trois de droite pour un siège

Le second tour de l'élection complémentaire du Conseil d'Etat genevois met aux prises quatre ...
Une candidate de gauche et trois de droite pour un siège

Une candidate de gauche et trois de droite pour un siège

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Le second tour de l'élection complémentaire du Conseil d'Etat genevois met aux prises quatre candidats pour un siège. A gauche, une Verte se présente. A droite, ils sont trois à espérer décrocher le gros lot le 28 mars.

Le délai de dépôt des candidatures arrivait à échéance mardi à midi, a rappelé le Service des votations et des élections.

Face à une opposition dispersée, l'écologiste Fabienne Fischer semble détenir les meilleurs atouts pour l'emporter dans trois semaines. L'avocate de 59 ans, outre l'appui des siens, dispose également du soutien des socialistes. Le Parti du travail, qui avait lancé un candidat au premier tour, s'est également rallié à sa cause.

A droite, le sentiment de désunion est plus prégnant que jamais. Le conseiller d'Etat démissionnaire Pierre Maudet apparaît néanmoins le mieux armé des candidats de son camp politique pour conserver sa place au gouvernement cantonal.

Le magistrat de 43 ans, qui fait campagne en indépendant, a créé la sensation, dimanche, en arrivant deuxième du premier tour, loin devant le candidat du PLR, Cyril Aellen. Un résultat décevant qui a poussé le radical-libéral à quitter la partie en cours de route, laissant sa formation orpheline pour le deuxième tour.

Contrairement à Fabienne Fischer, qui a viré en tête dimanche et qui peut compter sur une gauche qui fait bloc derrière elle, Pierre Maudet doit se mesurer à deux autres adversaires de droite pour cette seconde manche.

Le PLR hors jeu

Le conseiller national UDC Yves Nidegger, 63 ans, a en effet décidé, avec son parti, de rester en course. Il n'aura le soutien d'aucune autre formation politique, le PLR ayant choisi de ne pas donner de consigne de vote et le MCG recommandant de glisser un bulletin blanc dans l'urne.

A droite, la surprise de dernière minute est venue du PDC genevois. Les démocrates-chrétiens, face à l'absence de candidat PLR, ont opté pour une candidature maison. Ils ont jeté leur dévolu sur leur présidente, Delphine Bachmann. La cadette de l'élection, 32 ans, aura pour mission de séduire l'électorat du centre-droit.

Delphine Bachmann se présente sur une liste PDC-PBD, Le Centre. La députée au Grand Conseil prend en quelque sorte la place du représentant du PBD Yann Testa, qui a jeté l'éponge après avoir terminé bon dernier du premier tour.

Olivier Pahud, qui portait la liste Evolution Suisse, s'est également retiré de la course. Le conseiller national vert'libéral Michel Matter, qui s'est classé cinquième dimanche, avec près de 10% des voix, a fait de même.

/ATS