Une couche de gravier pour protéger une cité lacustre

Les vestiges de la cité lacustre de Beinwil-Ägelmoos (AG), seront bientôt recouverts de gravier ...
Une couche de gravier pour protéger une cité lacustre

Une couche de gravier pour protéger une cité lacustre

Photo: Keystone

Les vestiges de la cité lacustre de Beinwil-Ägelmoos (AG), seront bientôt recouverts de gravier afin de les protéger contre l'érosion. Le site est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco au titre des sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes.

Les plongeurs archéologues ont constaté ces dernières années une forte érosion du site, écrit vendredi la chancellerie argovienne. Les restes de la cité, vieux de 3000 à 6000 ans, sont exposés aux courants et aux vagues sans protection, et risquent de disparaître d'ici à quelques décennies.

Le service cantonal de l'archéologie a donc décidé des mesures de protection, sur le modèle d'autres sites lacustres. Dans un premier temps, les plongeurs retireront la vase, puis documenteront la surface et retireront les restes de pilotis.

Protection pour 50 ans

Les vestiges seront ensuite recouverts d'un tissu géotextile, puis d'une couche de 15 à 20 centimètres de gravier. Cette mesure garantira leur protection pour une cinquantaine d'années.

Le site archéologique, un des principaux du canton, se trouve entièrement sous l'eau, sur les bords du lac de Hallwil. Il renferme des objets en matières organiques, en particulier des poutres, des outils et des textiles.

Le gouvernement argovien a approuvé le crédit des travaux le 28 septembre. Les opérations devraient s'achever pendant l'hiver 2017/2018.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus