Une femme dit avoir voulu empêcher son mari de partir

Une fausse alerte à la bombe a été à l'origine d'un déploiement impressionnant de la police ...
Une femme dit avoir voulu empêcher son mari de partir

Une femme dit avoir voulu empêcher son mari de partir

Photo: Keystone

Une fausse alerte à la bombe a été à l'origine d'un déploiement impressionnant de la police genevoise à l'aéroport de Genève mercredi matin. L'auteur de la fausse alerte est une femme habitant Annecy (F), qui voulait selon ses dires empêcher son mari de partir.

Elle a indiqué aux enquêteurs français venus perquisitionner son appartement avoir appelé mardi soir les douanes suisses de l'aéroport de Genève. Elle a affirmé qu'une personne munie d'une bombe serait mercredi dans le secteur français de l'aéroport de Genève, a indiqué le Minstère public genevois dans un communiqué.

Mercredi matin, un contrôle systématique de l'identité des usagers de l'aéroport a été effectué avant qu'ils ne pénètrent dans l'aérogare. La police genevoise avait déployé les grands moyens et les passagers avaient été priés de venir assez tôt à l'aéroport pour procéder aux formalités d'enregistrement.

Contexte tendu

'Dans le contexte actuel, nous prenons toutes les informations au sérieux', a fait savoir le porte-parole de la police genevoise Silvain Guillaume-Gentil. La situation n'avait toutefois pas été jugée si grave par les forces de sécurité genevoises pour les conduire à fermer l'aéroport de Genève.

'Nous revenons à la situation antérieure en matière de sécurisation de l'aéroport de Genève', a précisé M. Guillaume-Gentil. La présence policière reste renforcée en lien avec la situation internationale.

La femme à l'origine de la fausse alerte a été prévenue de menaces alarmant la population. Une procédure pénale a par ailleurs également été ouverte contre cette personne en France. Les autorités judiciaires suisses et françaises se coordonneront en vue de la suite de la procédure, a indiqué le Ministère public genevois.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes