Une femme enceinte et son bébé décèdent au CHUV

Une femme enceinte et son bébé qui devait naître dans deux semaines sont décédés la semaine ...
Une femme enceinte et son bébé décèdent au CHUV

Une femme enceinte et son bébé décèdent au CHUV

Photo: Keystone

Une femme enceinte et son bébé qui devait naître dans deux semaines sont décédés la semaine dernière au CHUV à Lausanne. Une enquête interne et une instruction pénale ont été ouvertes pour éclaircir les circonstances du drame. Un streptocoque rare serait en cause.

La femme de 32 ans est arrivée jeudi matin dans l'établissement hospitalier. 'A son admission, de la fièvre a été mesurée, mais elle n'a pas été confirmée ensuite à l'examen d'entrée', a expliqué mercredi à l'ats Jean-Blaise Wasserfallen, directeur médical du CHUV, confirmant une information de 24 Heures.

Son état s'est ensuite dégradé. Plus tard dans la journée, la patiente a commencé à vomir, ce qui a motivé son hospitalisation. 'Les mesures diagnostiques habituelles ont été prises, avec une surveillance à intervalles réguliers', relate M. Wasserfallen.

Mort foetale

Puis les événements se sont précipités. Une césarienne a dû être pratiquée dans la nuit de jeudi à vendredi, car le bébé était en état de mort foetale. Des examens ont été lancés pour en connaître la cause et déterminer les traitements appropriés pour sauver la mère.

'Nous avons dû d'abord exclure la cause la plus fréquente, l'embolie pulmonaire, qui aurait pu entraîner un décès lors de la césarienne', explique le directeur médical. La mère a été placée sous antibiotiques le vendredi, les analyses de culture ayant confirmé qu'un streptocoque A producteur de toxines, un streptocoque extrêmement rare, était à l'origine de l'infection.

Le tube se déplace

Aux soins intensifs, un problème supplémentaire survient. Le tube placé dans la trachée de la patiente pour l'aider à respirer s'est déplacé sans qu'une alarme ne retentisse. 'Cet accident a contribué à la survenue du décès, qui est arrivé environ 24 heures plus tard', a reconnu Jean-Blaise Wassefallen.

Le CHUV a lancé une enquête interne pour faire la lumière sur les circonstances de ce drame. Le Ministère public a de son côté ouvert une enquête pour homicide par négligence.

Choqué et fâché, le frère de la victime a attaqué les urgences à la masse de chantier, causant pour près de 10'000 francs de dégâts matériels. Le CHUV va-t-il porter plainte ? 'C'est à l'étude', a répondu M. Wasserfallen.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus