Une fête populaire pour marquer son entrée en souveraineté

Le Jura célèbre dimanche à Saignelégier ses 40 ans d'existence en présence du conseiller fédéral ...
Une fête populaire pour marquer son entrée en souveraineté

Le Jura célèbre dimanche à Saignelégier ses 40 ans d'existence en présence du conseiller fédéral Alain Berset et de représentants des cantons. Le Gouvernement annonce une fête populaire mais l'ombre de Moutier (BE) va planer sur les festivités.

La journée officielle commencera par une célébration oecuménique avec la participation de la Fanfare de la police cantonale. Le coup d'envoi de la partie officielle sera donné à 11h00 sur le site de la Halle du Marché-Concours.

Le conseiller fédéral Alain Berset, le président du Gouvernement jurassien Jacques Gerber, ainsi que le président du Mouvement autonomiste jurassien (MAJ) Laurent Coste prendront notamment la parole. Le conseiller d'Etat bernois Pierre Alain Schnegg, dont la présence suscite la controverse dans le canton, ne doit pas s'exprimer.

Les autorités jurassiennes ont voulu mettre en avant la dimension nationale de l'événement et exprimer leur sentiment de reconnaissance à l'égard du peuple et des cantons suisses qui ont permis que son rêve d'indépendance devienne réalité.

Rassemblement des autonomistes

Les militants autonomistes profiteront des festivités pour évoquer l'avenir de Moutier (BE), accusant le canton de Berne de s'opposer au transfert de la cité prévôtoise dans le canton du Jura. Le MAj a donné rendez-vous à ses militants devant le Centre de loisirs de Saignelégier.

Certains Jurassiens et Prévôtois considèrent la venue du conseiller d'Etat Pierre Alain Schnegg, impliqué dans la Question jurassienne, comme une provocation. Ils estiment qu'il n'a pas sa place dans le cadre de ces festivités. Le secrétaire général du MAJ Pierre-André Comte évoque un 'devoir de protestation'.

Un dispositif policier sera de toute façon mis en place en raison de la présence du conseiller fédéral Alain Berset. Mais nul doute que la police jurassienne a aussi tenu compte de la présence bernoise sur le site de la manifestation.

Fête populaire

Les autorités jurassiennes ont souhaité que ce 40e anniversaire de l'entrée en souveraineté soit un événement festif, rassembleur et populaire et pas une tribune pour des revendications. Le budget de cette manifestation se situe entre 200'000 et 250'000 francs.

Le Gouvernement a choisi cette date par opportunité de calendrier et de saison, mais aussi en raison de sa portée symbolique. C'est le 23 juin 1974 que la majorité des citoyens des sept districts du Jura historique acceptait la création du Jura lors d'un plébiscite d'autodétermination.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus