Une substance cancérogène dans un ruisseau du Parc national

Le ruisseau Spöl dans le Parc national en Engadine a été pollué sur cinq kilomètres avec du ...
Une substance cancérogène dans un ruisseau du Parc national

Une substance cancérogène dans un ruisseau du Parc national

Photo: Keystone

Le ruisseau Spöl dans le Parc national en Engadine a été pollué sur cinq kilomètres avec du PCB, une substance cancérogène. Cette pollution s'est produite lors de travaux sur le mur du barrage de Livigno.

La pollution n'a été constatée que sur une distance de cinq kilomètres dans le Parc national, entre le barrage de Livigno et le lac de barrage d'Ova Spin. Des fortes concentrations de PCB (polychlorobiphényles appelés aussi biphényles polychlorés) ont été découvertes dans les sédiments, dans les poissons, dans de petits organismes, des algues et des mousses.

Dans les sédiments, la concentration de PCB est en moyenne cinq fois supérieure à la valeur indicative qualifiant 'un bon état', a expliqué jeudi à l'ats Daniel Güttinger, vice-directeur de l'Office de la nature et de l'environnement du canton des Grisons. Par endroits, la concentration est vingt fois supérieure à cette valeur indicative.

Pêche interdite

Dans les poissons, la concentration est trois fois supérieure à la valeur-limite fixée pour les produits alimentaires. Il n'y a en principe pas de danger pour la santé humaine, car les poissons ne sont pas mangés, la pêche étant interdite dans ce ruisseau. De plus, les poissons qui vivent entre le barrage de Livigno et le lac de barrage d'Ova Spin sont capturés et ne peuvent donc pas descendre plus bas.

Par contre, le PCB est un problème pour les poissons. La substance n'est pas biodégradable et s'accumule dans les graisses. C'est une menace pour leur développement et leur reproduction pour les mois et les années à venir.

Pour l'Office cantonal de la nature et de l'environnement, il est impératif d'éliminer le PCB du ruisseau. Il faut que cette opération soit réalisée avant la fonte des neiges au printemps. On ne sait toutefois pas encore comment il faudra s'y prendre, a indiqué Daniel Güttinger.

Groupe de travail

Un groupe de travail constitué de spécialistes et de représentants du Parc national et de l'office cantonal a été formé pour tenter de trouver une solution. Les Forces motrices de l'Engadine, propriétaire du barrage de Livigno, sont aussi représentées.

La pollution date du mois de septembre. Elle est connue depuis novembre. Ce n'est que maintenant que son importance a pu être établie, a précisé l'office cantonal. Il a été établi que la pollution s'est produite lors de travaux d'assainissement du mur du barrage de Livigno. La police a ouvert une enquête pour déterminer la responsabilité.

Jusque dans les années 1980, les PCB étaient notamment utilisés comme plastifiant dans les laques, les mastics et les matières plastiques. Ces substances sont aujourd'hui interdites de fabrication et d'utilisation dans le monde entier.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus